Dans "Affaires Sensibles", voici l’un des plus grands drames de l’histoire de l’alpinisme – « La tragédie du Frêney » ! Été 1961, l’Italien, Walter Bonatti, et le Français, Pierre Mazeaud – escaladent un sommet rocheux dans les Alpes... Invité : Yves Ballu historien spécialiste de la montagne et alpiniste.

massif du Mont-Blanc, photographie tirée du magazine L'Illustration, année 76, no 3938, 24 août 1918.
massif du Mont-Blanc, photographie tirée du magazine L'Illustration, année 76, no 3938, 24 août 1918. © Getty / DEA / BIBLIOTECA AMBROSIANA /

Le 11 juillet 1961, une cordée de sept hommes – emmenés par l’Italien Walter Bonatti et le Français Pierre Mazeaud – escalade un sommet rocheux dans les Alpes. Après plusieurs jours d’efforts – et alors qu’ils touchent presque au but – ils sont pris au piège d’une violente tempête !

Naufragés à plus de 4 500 mètres d’altitude – par moins 20 degrés – nos sept alpinistes sont contraints de bivouaquer dans des conditions dantesques ! Épuisés, éreintés et, pour l’un d’entre eux, blessé, ils vont faire preuve jusqu’au bout d’une solidarité hors-normes, d’un courage exemplaire… et d’une détermination qui force le respect !

Mais, la Montagne va se révéler cruelle ! Noyés dans le brouillard, aveuglés par la nuit et saisis par le froid, au terme d’une aventure périlleuse de cinq jours et de cinq nuits en enfer : seuls trois parmi eux redescendront vivants ! 

Aujourd’hui – plus de 50 ans après les faits – la tragédie du Frêney continue de hanter les mémoires. 

Invité, Yves Ballu

Pour revenir sur les coulisses de ce drame, nous recevrons après le récit, Yves Ballu, historien spécialiste de la montagne et alpiniste, son dernier livre La montagne sous presse, 200 ans de drames et d'exploits est paru aux Éditions du Mont-Blanc en 2018.

Ressources complémentaires

Programmation musicale :

  • Bat For Lashes : Mountains
  • Christophe : Oh mon dieu 2
  • Asgeir : Head in the snow
Les invités
  • Yves BalluEcrivain spécialisé dans l'histoire de l'alpinisme
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.