Aujourd’hui dans Affaires sensibles, un fait-divers « made in Erasmus »: l’affaire Amanda Knox. Invité l'écrivain Didier Decoin, auteur du Dictionnaire amoureux des faits divers

Amanda Knox en 2011 lors de son procès en appel devant la Justice italienne (condamnée en 2009 pour le meurtre de Meredith Kercher)
Amanda Knox en 2011 lors de son procès en appel devant la Justice italienne (condamnée en 2009 pour le meurtre de Meredith Kercher) © Getty / Oli Scarff

Erasmus, car cette version trash de L’Auberge espagnole se passe à Pérouse, en Italie, lors d’un échange universitaire. 

Dans les rôles principaux, il y a l’Anglaise, Meredith Kercher, et surtout l’Américaine, Amanda Knox. Des coloc’ d’à peine 20 ans, qui découvrent la dolce vita version « Perugia » : des Spritz en happy hours, quelques joints, des garçons, aussi. 

Jusqu’à cette nuit macabre du 1er novembre 2007, le lendemain d’Halloween : Meredith est retrouvée égorgée. 

La comédie pour teenagers devient film d’horreur. Du sang, mais aussi un peu de sexe, et surtout, des jolies filles… La presse à scandale s’empare immédiatement de l’affaire, qui deviendra bientôt un véritable feuilleton judiciaire. Tuerie satanique, rituel vaudou,… Les gros titres n’y vont pas de main morte. Amanda Knox devient alors la « diabolique ».

Mais Amanda Knox est-elle coupable ou innocente ? Si la justice a fait son choix en 2015, un choix contesté, le Web se déchire encore aujourd’hui… Un engouement macabre qui interroge et qui dérange aussi : pourquoi ce fait divers, pourquoi les faits divers, nous passionnent-ils autant ?

Invité Didier Decoin

L’écrivain Didier Decoin, auteur du Dictionnaire amoureux des faits divers publié en 2014 chez Plon.

Ressources documentaires 

  • Amanda Knox, documentaire de Brian McGinn et Rod Blackhurst, 2016, Plus Pictures (Netflix)
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.