De cette tentative de meurtre du 13 mai 1981, on retient deux noms : celui de la cible, Jean-Paul II, bien sûr, et celui du tireur, Ali Agca. Désormais, ces deux noms sont liés dans nos mémoires comme le sont ceux de JFK et Lee Harvey Oswald ou de John Lennon et son assassin David Chapman. A la différence qu’ici, le pape et Ali Agca sortiront tous deux vivants et se rencontreront. Ali Agca est désormais libre. Lui seul sait comment il en est venu à tirer sur le pape, qui fut son commanditaire... Un mystère qui depuis plus de quarante ans, alimente la polémique et les controverses. Scoop, révélation, découvertes de nouvelles archives, confessions d’espions retraités, relancent à chaque fois questions et hypothèses. Certains y voient la main de Moscou, par la célèbre filière bulgare quand d’autres regardent vers Washington et les services secrets américains.

Jean-Paul II
Jean-Paul II © Max PPP

Et s’il s’agissait tout simplement de la mafia italienne ? Car à chaque attentat et quel qu'en soit l'objectif, on pense à elle. Souverain poncife ! Alors qui a voulu tuer le pape ?

Invité

Le journaliste Baudouin Bollaert , correspondant permanent du Figaro à Rome de 1977 à 1983, sera avec nous pour en parler. Il a travaillé pour Europe 1, la Libre Belgique et de nombreux journaux. Il est l’auteur de l’ouvrage Le Roman du Vatican Secret avec son confrère Bruno Bartolini.

► Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités

Les références

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.