Aujourd'hui dans Affaires sensibles, le procès politique et raciste de Sacco et Vanzetti, deux immigrés italiens, deux anarchistes, condamnés à mort aux États-Unis pour des meurtres qu'ils n'avaient sans doute pas commis. Il sont exécutés six ans plus tard, en août 1927 à la prison de Charlestown près de Boston.

Nicola Sacco et Bartholomeo Vanzetti après leur arrestation, marchant dans la foule, menottés
Nicola Sacco et Bartholomeo Vanzetti après leur arrestation, marchant dans la foule, menottés © Getty / Hulton Archive

Dans les années 1920, l'Amérique a peur : peur des étrangers, et notamment des Italiens, qui immigrent en masse dans le pays ; peur des classes populaires, qu'on imagine affreuses, sales et méchantes ; peur des ouvriers, potentiels syndicalistes et grévistes ; peur des « rouges », surtout, socialistes, communistes, et anarchistes. Or, Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti, mis en cause dans une affaire de hold-up raté en 1921,  sont tout cela à la fois, tout ce qui inquiète l'Amérique bien-pensante. La gauche du monde entier va s'engager en faveur des deux hommes. Immigrés pauvres, victimes du racisme et du capitalisme, ils vont vite devenir un symbole, au-delà de la question de leur culpabilité : celui de l'oppressé face à l'oppresseur, du Bien contre le Mal.

Retour sur une affaire judiciaire qui raconte l'Amérique telle qu'elle ne veut pas se voir, et telle qu'elle est encore en partie aujourd'hui : raciste, injuste et cruelle.

Un récit documentaire de Jeanne Mayer 

Invité : 

Ronald Creagh, spécialiste de l'histoire de l'anarchisme, professeur émérite à l'université de Montpellier. Auteur de : Laboratoires de l'utopie : Les communautés libertaires aux États-Unis, paru chez Payot (1983) ; et de L'Affaire Sacco et Vanzetti, Editions de Paris - Max Chaleil (2004) 

Merci au site RetroNews pour la richesse de ses archives de presse écrite. 

Programmation musicale : 

  • Joan Baez/Ennio Morricone : La ballata di Sacco e Vanzetti (part I) (1971)
  • Georges Moustaki : Marche de Sacco et Vanzetti (1972)
  • Woody Guthrie : Two good men (1947)
L'équipe