Affaires Sensibles, la fiction : les derniers jours de Pierre Bérégovoy. Une fiction écrite par François Luciani

Pierre Beregovoy le 28 mars 1993.
Pierre Beregovoy le 28 mars 1993. © Getty / Pool REGLAIN/STEVENS/Gamma-Rapho

Une émission proposée par Christophe Barreyre

Écrite par François Luciani

Réalisée par Cédric Aussir

« Clamart, samedi 1er mai, la nuit.

Cher Pierre,

Tout à l’heure, il y a quelques heures, un après-midi comme les autres. J’écoute distraitement les nouvelles du jour dans ma voiture. Un flash, bref, laconique. La voix ne semble pas y croire. Il est dix-neuf heures dix-minutes : « Nous recevons à l’instant cette dépêche : Pierre Bérégovoy a tenté de se suicider à Nevers. » Coup de frein brutal, je m’arrête net, stupéfait. Canular ? Erreur de journaliste ? La nouvelle est tellement imprécise, si invraisemblable. Es-tu mort ? On nous le dit. Décès. Je suis sonné. Vidé. La détonation a résonné dans mon crâne au point que j’ai presque entendu le coup partir. »

Voilà ce qu’écrit Jérôme Clément, un des nombreux amis de Pierre Bérégovoy, dans son livre Lettres à Pierre Bérégovoy.

Extrait du scénario

Scène 1 Int voiture en mouvement

Pierre Bérégovoy

Pas de doute, ça tient la route la Renault 25. N’est-ce pas, Jean-François?

Le chauffeur Ragouneau

Oui, monsieur. Rien à dire. Question sécurité, impeccable. Je vous dépose en ville?

Pierre Bérégovoy

Je passerai d’abord chez ma sœur, pour déjeuner, ensuite on ira saluer les cyclistes au parc Salengro, le vélo, j’adore ça, et puis on foncera au camping municipal pour le championnat de canoë!

Ça vous va ?

Le chauffeur Ragouneau

Bien, monsieur ! On n’a pas une minute à perdre !

Narrateur :

Samedi 1er mai 1993.

Pierre Bérégovoy est arrivé la veille en gare de Nevers, accueilli par son chauffeur, Jean-François Ragouneau et son garde du corps, Sylvain Lesport. Il a un samedi bien chargé : 12 heures : vin d’honneur à la mairie, 13 h : déjeuner chez sa sœur, 15 h 45 : arrivée de la course cycliste au parc Roger Salengro, 17 h 30 : remise des coupes de Canoë- Kayak au camping de la ville…

Un agenda très local, comme un retour à la vraie vie, rien à voir avec les fastes des salons dorés de la République, du temps où il était numéro un du gouvernement…

NOTRE INVITE : Gérard Carreyrou

Gérard Carreyrou le 7 novembre 2013.
Gérard Carreyrou le 7 novembre 2013. © AFP / ERIC FEFERBERG

Journaliste spécialisé sur les questions politiques. Il a passé la plus grande partie de sa carrière à travailler pour les rédactions d’ Europe 1 et de TF1, où il a été jusqu’en 2006 président des chaines documentaires. Aujourd’hui il continue de travailler pour Europe 1 comme éditorialiste.

Etudiant, il rejoint le PSU, pour militer contre la guerre d’Algérie. Il y rencontre Pierre Bérégovoy, avec qui il noue une profonde amitié qui durera jusqu’à sa mort..

LE SCÉNARISTE : François Luciani

Après avoir été l’assistant de nombreux réalisateurs au cinéma et à la télévision, François Luciani signe son premier film “Mémoire d’Amour” en 1989. Depuis, il poursuit une carrière de scénariste et de réalisateur, couronné de nombreuses récompenses nationales et internationales. A travers des oeuvres telles que “L’Algérie des Chimères” ou l’Adieu”, films référence sur l’histoire de l’Algérie, il explore le lien entre le monde arabe et la France coloniale. Avec le “Procès de Bobigny”, notamment incarnées par Sandrine Bonnaire et Anouk Grinberg, il illustre l’engagement de Gisèle Halimi et sa lutte contre l’interdiction de l’avortement. Avec “Les Camarades”, ou l’histoire de six jeunes communistes suivis de 1945 à 1965, il raconte l’espoir d’une jeunesse engagée depuis la Résistance jusqu’à la veille de Mai 68. Co-auteur de la série “l’Instit” pour France 2, il poursuit son exploration de la France contemporaine dans une trentaine de films tels que “Notre Juliette”, “Légende” ou encore “Inéluctable”, à propos de la sûreté nucléaire.

Cédric Aussir et un acteur répètent
Cédric Aussir et un acteur répètent © Radio France / Frédéric Barreyre

Générique de l’équipe :

Prise de son/montage/mixage :

  • Olivier Duprès
  • Emmanuel Armaing

Bruitage :

  • Elodie Fiat

Assistant à la réalisation :

  • Lélio Plotton

Réalisation :

  • Cédric Aussir

Et avec :

  • Charlie Nelson : Pierre Bérégovoy
  • Antoine Basler : Le chauffeur Ragouneau
  • Laurent D'olce : Vincent sol
  • Eric Challier : Roland Leroy
  • Catherine Herold : Gilberte Bérégovoy
  • Swann Arlaud : Pierre Bérégovoy à 17 ans
  • Bernard Gabay : le Narrateur
  • Anne-Laure Tondu: Voix téléphone

Programmation musicale

  • Johnny Cash - Hurt
  • Claude Nougaro - Vie Violence
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.