L’histoire tragique d’enfants que la médecine avait promis d’aider à grandir mais qui en réalité vont se retrouver condamnés à mourir.

Ce drame sanitaire, qui a vécu dans l’ombre du sang contaminé, et avec lequel d’ailleurs, on pourrait détecter quelques parallèles, c’est le scandale des hormones de croissance.

Entre 1983 et 1985 dans notre pays, plus d’un millier d’enfants reçoivent un traitement que l’on dit miraculeux. Mais le rêve médical se transforme en cauchemar, lorsque quelques années plus tard, certains de ces jeunes patients sont atteints d’une maladie neuro-dégénérative incurable : la maladie de Creutzfeld Jakob. Un mal qui leur aurait été transmis par des lots d’hormones contaminés…

Plan serré de mains gantées remplissant une seringue
Plan serré de mains gantées remplissant une seringue © Blend Images - ERproductions Ltd

Aujourd’hui, plus de 30 ans après les faits, « les hormones de croissances » ont tué plus de 120 personnes. La plupart avait moins de 35 ans et sont morts dans de terribles souffrances.

Et à l’époque, plusieurs centaines d’anciens patients se réveillent chaque jour avec une forme de terreur psychologique : la peur d’être, eux aussi, contaminé.

A l’issue d’un interminable et douloureux feuilleton judiciaire, les juges ont condamnés ces fautes et négligences graves de la part de l’encadrement médical. Plus grave encore, la justice a prouvé que si certains médecins connaissaient les risques, aucun d’entre eux n’avaient tiré le moindre signal d’alerte, ni même respecté le principe de précaution. Pour autant aucune condamnation individuelle n’a jamais été retenue.

Invité

Après le récit nous donnerons la parole à notre invité, le journaliste Éric Favereau, spécialiste des questions de santé : il a suivi à l’époque ce scandale pour le quotidien Libération , partenaire d’Affaires Sensibles.

Reportage

Vous entendrez également le témoignage de Jeanne Goerrian que notre reporter Anaëlle Verzaux a rencontré. Son fils Éric, contaminé, victime de cette horreur, est mort en 1994 de la maladie de Creutzfeld-Jakob.

Archive INA

Indemnisation des familles des victimes après le scandale des hormones de croissance : « S’ils veulent nous faire taire, ils se trompent »

<iframe frameborder="0" height="315" marginheight="0" marginwidth="0" scrolling="no" src="https://player.ina.fr/player/embed/CAB93069457/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/560/315/1" width="560"> </iframe> Une émission à suivre, commenter et partager sur Facebook .

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.