1993. Retour sur l’affaire du "Scandale d’Adidas", résultat de la vente de l’entreprise éponyme par le Crédit Lyonnais, un épisode qui s’est traduit par une procédure judiciaire entre l’homme d’affaires Bernard Tapie, ancien propriétaire de l’équipementier sportif, et l’établissement public bancaire, Crédit Lyonnais, pendant près de 15 ans... avant que ne soit trouvé en 2008 un arrangement grâce à une procédure d’arbitrage unique en son genre.

Un arbitrage très nettement favorable à l’homme d’affaires avec, à la clé, un chèque de 405 millions d’euros dont 45 millions au titre de préjudice moral. Un demi-milliard d’euros ! Soit le prix catalogue d’un Airbus A380 ! La procédure judiciaire suit son cours pour savoir si ce "règlement arbitrale à l'amiable" s’est bien déroulé sans arrangement politique.

Comment en est-on arrivé au scandale Adidas ? Pourquoi a-t-il nécessité un arbitrage ? Dans quelles conditions s’est-il réalisé ?

eric woerth aurait accordé un abattement fiscal à bernard tapie
eric woerth aurait accordé un abattement fiscal à bernard tapie © reuters

Invité

En seconde partie d'émission, nous recevrons un journaliste qui a enquêté plusieurs années sur l’affaire : Laurent Mauduit , ancienne grande plume des journaux Libération et LeMonde , co-fondateur du site d’information en ligne Mediapart .

### **► Une émission à suivre, commenter et partager sur** [**Facebook** ](https://www.facebook.com/pages/Affaires-sensibles/731521173563624?ref=hl)**.** ## Les liens [Arbitrage annulé dans l’affaire Tapie/Crédit Lyonnais, par Camille Magnard (18/02/2015)](http://www.franceinter.fr/depeche-arbitrage-annule-dans-l-affaire-tapiecredit-lyonnais) [Affaires sensibles : découvrez l'appli](http://affaires-sensibles.franceinter.fr/desktop) Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile
Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.