Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, l’assassinat de cette travailleuse du sexe, trans, sans papier dans le Bois de Boulogne ou l’histoire d’un crime qui aurait pu être évité et d’une victime qui aurait dû être protégée.

Une marche au Bois de Boulogne à Paris, le 24 août 2018, en hommage à Vanesa Campos, une travailleuse du sexe transsexuelle de 36 ans, tuée la semaine précédente.
Une marche au Bois de Boulogne à Paris, le 24 août 2018, en hommage à Vanesa Campos, une travailleuse du sexe transsexuelle de 36 ans, tuée la semaine précédente. © AFP / Lionel BONAVENTURE

Avril 2016, la loi sur la pénalisation des clients d’achats de services sexuels est votée au Parlement français. Au Bois de Boulogne, la petite communauté des trans d’Amérique Latine se retranche dans la forêt, au Pré Catalan, à l’abri des regards indiscrets et de la police surtout. Le but ? Rassurer les clients désormais exposés à une amende de 1500 Euros. Les policiers ne mettent que quelques jours à découvrir l’activité du sous-bois, mais leur présence n’empêche pas l’éclosion d’une micro-criminalité : une bande d’Egyptiens ultra violents profite de leur indifférence pour détrousser et terroriser les filles ainsi que leurs clients. Vanesa monte alors au créneau.  Elle alerte les associations et le commissariat mais les autorités font la sourde oreille. Dans la nuit du 16 août 2018, Vanesa Campos est sauvagement assassinée, elle avait 36 ans. Le lendemain, les journaux relaient l’affaire à la rubrique des faits divers et les politiques peinent à s’émouvoir. La jeune Péruvienne devient alors le symbole de toute une communauté marginalisée, condamnée à la clandestinité par des institutions hypocrites et en retard sur leur temps. Deux ans plus tard, les dix suspects n’ont toujours pas été jugés.  

Un récit documentaire de Bettina Lioret 

Invitée : 

Giovanna Rincon, militante pour les droits des personnes trans, co-porte-parole de la Fédération Trans et Intersexes et du STRASS, directrice de l'association Acceptess-T, et vice-présidente du CoreVIH en Île-de-France.

Programmation musicale :

  • Paul Weller : Wild wood (1993)
  • Vanessa Paradis : _Walk on the wild side (_1990)
  • Foushee : Deep end (2020)
L'équipe