8 octobre 1985

Les journaux titrent une information stupéfiante : un commando palestinien pirate un paquebot Italien. 450 otages se retrouvent pris dans la tempête du Moyen-Orient.

L'Achille Lauro, en 1986 ou 1987
L'Achille Lauro, en 1986 ou 1987 ©

Ce 8 octobre au soir, au large des côtes égyptiennes, un commando se réclamant d’une organisation palestinienne, le FLP, Front de Libération de la Palestine, s’empare de l’Achille Lauro , un paquebot italien parti pour une croisière d’un mois en Méditerranée. Selon une source diplomatique de Damas, un passager américain aurait été tué au large des côtes syriennes, pour appuyer la détermination des pirates qui réclament la libération de 50 des leurs, combattants ou militants emprisonnés en Israël. Refus de Tel Aviv… aucun pays ne voulant recevoir le navire, l'Achille Lauro reprend son errance.

Ce détournement est le point d’orgue d’un Moyen-Orient qui, depuis quelques temps, surprend par sa violence. Au milieu de ces tourmentes, l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) qui a condamné cette opération, apparaît désemparée. Pour les 450 passagers restés à bord et croisant Tartous, en Syrie, et Larnaca, à Chypre, cela ressemble de plus en plus à la croisière de la terreur. Commencent alors les tractations diplomatiques entre les Etats-Unis, l’Italie d’un côté, et l’Egypte et les Palestiniens de l’autre. En parallèle, chacun avance ses pions, les Américains dépêchent leur navire amiral l’USS Coronado sur zone, les Italiens envoient des hélicoptères à Chypre pour une éventuelle intervention. Quant aux Egyptiens, ils suivent le paquebot à la trace grâce à leurs vedettes, et sont en lien direct avec Tunis et l’OLP. Ce jour-là, le monde semble revenir aux heures noires du terrorisme et des prises d’otages meurtrières qui ont semé l’angoisse et la mort ces dernières décennies.

Pour en parler nous recevons Bernard Ravenel , historien, co-fondateur de la revue Confluences-Méditerranée dans laquelle il a écrit de nombreux articles, en particulier sur le conflit israélo-palestinien.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.