Le 12 avril 1960, en fin d’après-midi, Eric Peugeot, 4 ans, petit-fils du grand patron de l’automobile française, est kidnappé au golf de Saint-Cloud, en banlieue parisienne. Invité Bertrand Schefer qui reconstitue avec minutie le parcours des ravisseurs dans “Série Noire”, paru chez P.O.L..

Portrait du petit Eric Peugeot, petit-fils du constructeur automobile Jean-Pierre Peugeot et fils de Roland Peugeot, qui a été enlevé le 12 avril 1960 à Saint-Cloud.
Portrait du petit Eric Peugeot, petit-fils du constructeur automobile Jean-Pierre Peugeot et fils de Roland Peugeot, qui a été enlevé le 12 avril 1960 à Saint-Cloud. © AFP / AFP

Contre une coquette rançon, l’enfant sera rendu 48 heures plus tard – mais il faudra attendre de long mois et l’arrestation de deux petits malfrats pour connaître le fin mot de l’histoire… L’histoire de l’un des plus grand fait divers des années 1960

Dans la France des débuts de la Vème République, l’affaire fait un bruit immense et résonne d’une clameur étrange. D’aussi loin que l’on s’en souvienne, c’est la première fois que le pays assiste à un kidnapping d’enfant. Un crime « à l’américaine » qui réveille d’étonnants protagonistes, fantômes d’un Paris ivre de jeunesse et d’inconstance. De belles filles naïves, amoureuses de bras cassés remplis d’ambition, qui montent des coups foireux et contre toute attente, les réussissent. 

Cette escroquerie à la petite semaine va devenir, aussi, un crime sur les pouvoirs de la fiction. Car c’est en lisant un roman de la collection « Série noire » de Gallimard que les ravisseurs ont l’idée de monter ce coup incroyable et inédit. La lettre de rançon, c’est mot pour mot celle qui se trouve en 4ème de couverture de Rapt, écrit par l’américain Lionel White. Pour une fois, c’est la littérature qui vient au secours du réel. 

Invité Bertrand Schefer 

Bertrand SCHEFER
Bertrand SCHEFER © Radio France / Margaux Opinel

Aujourd’hui, retour à l’envoyeur avec le roman de Bertrand Schefer – notre invité. Dans Série Noire, paru en août 2018 chez P.O.L., il reconstitue avec minutie le parcours des ravisseurs et réinvestit brillamment le territoire du fait divers. 

Programmation musicale :

  • Jean Siegfried – "J'habite du mauvais côté"
  • François Deguelt – "Le flambeur"
  • Raphaële Lannadere – "Romance et série noire"
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.