Aujourd’hui dans Affaires Sensibles : la séparation des Beatles. Rediffusion du 17 novembre 2015.

Les Beatles en live sur le plateau de 'Top Of The Pops' à Londres  le 16 juin 1966.
Les Beatles en live sur le plateau de 'Top Of The Pops' à Londres le 16 juin 1966. © Getty / Mark and Colleen Hayward / Contributeur

Un jour du mois d’avril 1970, Paul McCartney, devenu compositeur en chef du groupe, annonce la nouvelle, qui fait l’effet d’une douche froide… très froide, car le groupe n’avait que huit ans d’âge.

Rendez-vous compte, en huit ans seulement, les Beatles ont écrit la page la plus somptueuse de l’histoire de la musique populaire… Alors imaginez la frustration de les voir partir, si vite !

Mais ce qu’on ne savait pas, ou qu’on ne voulait pas savoir, c’est que, depuis quatre ans, le groupe ne fonctionnait plus tout à fait comme un groupe : la vie et l’oeuvre des Beatles était devenue l’association de trois surdoués et d’un batteur, mais ils ne fusionnaient plus.

C’est pourtant, savoureux paradoxe, pendant cette période, que le groupe a donné le meilleur de lui-même : c’est entre 1966 et 1970 qu’il s’est hissé au sommet de la création musicale et qu’il a montré la voie à tous les autres. Magnifiques défricheurs, les Beatles ont inventé, ou magnifié, le métissage de la musique blanche occidentale, la pop, avec les instruments à corde de la musique classique et avec les sonorités orientales… C’est pendant cette période également qu’ils ont trituré les sons, passé des bandes à l’envers et composé des chansons aux mélodies ahurissantes de qualité.

C’est l’histoire de cet arrêt brutal que nous allons vous raconter aujourd’hui… Brutal pour le public mais fruit d’un processus, qui vu avec le recul, répond à une certaine logique… Tout cela est du ressort de ces comptes de fées qui sont comme des songes : ils passent rapidement mais laissent une trace éternelle.

En seconde partie d’émission, nous reviendrons sur cet événement avec Paul du Noyer, journaliste et critique rock anglais, fondateur et rédacteur en chef de la revue Mojo , il vient de publier le livre Paul McCartney, des mots qui vont très bien ensemble aux éditions BakerStreet.

Archive INA

28 juin 1975. Extrait d'une interview de John Lennon, à 34 ans, dans un appartement à New-York en 1975. Ses propos sont traduits en off .

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.