Le 11 juin 1955, la course automobile écrit son plus grand drame. Lors de la 23ème édition de la mythique épreuve d’endurance, un pilote perd brusquement le contrôle de son bolide.

Départ des 24 heures du Mans en 1955
Départ des 24 heures du Mans en 1955 © Maxppp / Keystone Pictures USA/ZUMAPRESS

Lancé à plus de 240 kilomètres à l’heure, celui-ci sort de la piste et se fracasse au pied d’une tribune bondée !

Filmé par les caméras de télévision et par quelques témoins amateurs, la scène est spectaculaire ! Les images du choc sont terribles ! Dans un gigantesque panache de flammes et de fumées, la voiture est réduite en quelques minutes à l’état de cendres. Son pilote, lui, gît quelques mètres plus loin, à terre, il est mort !

L’évènement est grave pourtant personne parmi les officiels de la course, ni même les participants et encore moins une grande partie du public ne réalisent à ce moment la véritable ampleur de la catastrophe ! Alors que des gendarmes et des journalistes s’improvisent sauveteurs sur le lieu du crash, la course elle continue ! Les pilotes foncent comme poursuivi par le diable !

Ce n’est que le lendemain matin qu’on découvre, à la Une de la presse, le vrai visage de cet accident. Celui d’un carnage ! En effet, le bilan est lourd : on dénombre 82 morts et plus d’une centaine de blessés parmi les spectateurs de la tribune là où a explosé la voiture…

Aujourd’hui, 62 ans après les faits… Malgré une enquête technique et judiciaire… De nombreuses questions demeurent sur ce dossier. Que s’est-il exactement passé dans la ligne droite du circuit du Mans ce 11 juin 1955 ? Pourquoi l’accident a-t-il fait autant de victimes ? Et pourquoi enfin la course n’a-t-elle pas été interrompue ?

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Notre invité: Jean-Paul Guittet

le Docteur Jean-Paul Guittet est psychiatre, Il travaille avec les pilotes et les membres des équipes du circuit du Mans. En 1955, il était dans la tribune là où a eu lieu l’accident. Il nous livrera son témoignage. Jean-Paul Guittet nous attend dans les studios de France Bleu Maine au Mans que nous remercions pour leur accueil…

Documentation

Le 11 juin 1955, 18H28 de Michel Bonté chez Bâbord Amures éditions 2004

Programmation musicale

  • CAKE "The distance"
  • SNIFF'N'THE TEARS "Driver's seat
  • George HARRISON "Faster"
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.