Dans la nuit du 19 au 20 avril 1999, en Corse, un petit établissement de restauration installé en bord de plage est la proie des flammes...

L'ancien préfet de Corse Bernard Bonnet pénètre sous escorte dans l'enceinte du palais de justice d'Ajaccio, le 30 novembre 2001.
L'ancien préfet de Corse Bernard Bonnet pénètre sous escorte dans l'enceinte du palais de justice d'Ajaccio, le 30 novembre 2001. © AFP / OLIVIER LABAN-MATTEI

Dès le lendemain, l’enquête de la gendarmerie s’oriente rapidement vers la piste criminelle. Nombreux sont ceux qui penchent alors pour la thèse d’un règlement de compte... Mais très vite, un faisceau d’indices et un tissu de preuves accablantes viennent balayer ce scénario tout tracé. En effet, sur place, à proximité des restes de la paillote, les gendarmes découvrent avec stupéfaction des éléments qui les amènent à accuser… d’autres gendarmes ! Auditionnés puis placés en garde à vue, les militaires commencent par nier toute implication dans l’affaire. Puis, finissent par avouer « avoir participer cette nuit-là, à une mission spéciale ».

D’affaire locale, l’affaire des paillotes devient alors un scandale d’ampleur nationale. D’autant plus qu’on apprend grâce au témoignage d’un autre gendarme que c’est le Préfet de l’ile, en personne, un homme du nom de Bernard Bonnet, qui serait à l’origine de toute cette opération ! À Paris, le gouvernement de Lionel Jospin fait face à une tempête politique… En Corse, dans la rue, la colère gronde... Chacun cherche à savoir qui est le responsable de ce fiasco ! Et surtout chacun veut savoir pourquoi des militaires ont incendié une paillote !

C’est dans ce contexte, explosif, que le juge d’instruction Patrice Camberou, notre invité aujourd’hui, va mener l’enquête pour déterminer les responsabilités dans cet épineux dossier. Avec lui également en studio, le journaliste spécialiste des affaires criminelles, François Pottier. Avec Patrice Camberou, ils sont les auteurs d’un superbe ouvrage de bande-dessinée, illustré par Daniel Blancou, qui revient avec rigueur et objectivité sur l’aspect judiciaire de toute cette affaire. « Sous le feu Corse, l’enquête du juge des Paillotes » est à paraitre demain, jeudi 13 octobre, aux Éditions Futuropolis.

A gauche le journaliste spécialiste des affaires criminelles, François Pottier et à droite le juge d’instruction Patrice Camberou
A gauche le journaliste spécialiste des affaires criminelles, François Pottier et à droite le juge d’instruction Patrice Camberou © Radio France / Emmanuelle Fournier

PROGRAMMATION MUSICALE :

  • ALABAMA 3 : Woke up this morning

  • A FILETTA : Affrescu

  • INDOCHINE : J'ai demandé à la lune

Vidéo INA :

►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.