Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, un des derniers tueurs en série à être entré dans l’histoire des crimes non résolus aux côtés de Jack L’éventreur : Le tueur du Zodiac !

11/11/1969, le tueur du "Zodiac" rompt le silence pour se vanter, dans des lettres et des cryptogrammes, d'avoir désormais assassiné sept personnes.
11/11/1969, le tueur du "Zodiac" rompt le silence pour se vanter, dans des lettres et des cryptogrammes, d'avoir désormais assassiné sept personnes. © Getty / Bettmann

Entre décembre 1968 et octobre 1969, une série de meurtres jette l’effroi sur la région de San Francisco dans le nord de la Californie. Un serial killer masqué fait régner la psychose, franchissant un degré supplémentaire dans l’escalade de l’horreur. Ce qui glace le sang, à part ses 37 meurtres revendiqués, c’est que l’homme semble ne pas avoir de mobile précis … hormis celui, peut-être de se faire connaître ! Après chacun de ses meurtres, il adresse une lettre à la police et aux journaux locaux. Des lettres dans lesquelles il raconte avec délectation ses forfaits et s’étend particulièrement sur la cruauté dont il fait preuve. Des lettres accompagnées de codes mystérieux, qui dissimulent des indices qui déroutent les spécialistes du FBI les plus pointus en cryptographie. Des lettres, toutes signées de son symbole : un rond recouvert d’une croix comme une mire de visée d’un fusil de précision. Le 24 avril 1978, dans une dernière lettre envoyé au San Francisco Chronicle, Zodiac écrit: «J’attends qu’un bon film raconte mon histoire ». C’est la dernière fois qu’on entendra parler de lui.

Un récit documentaire de Stéphanie Fromentin

Invitée : 

Corinne Herrmann, avocate, autrice avec son confrère Didier Seban de :_Nous, avocats des oubliés. Sur la piste des crimes non résolus_, paru à l'automne 2020 chez Jean-Claude Lattès

Pour aller loin : 

Zodiac, de Robert Graysmith, aux éditions du Rocher (2007)

Programmation musicale : 

  • DONOVAN : Hurdy gurdy man (1968)
  • TREE DOG NIGHT : Zodiac : easy to be hard (1969)
  • RONE : Waves of devotion (2021)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.