L’histoire d’une crise agro-alimentaire qui a fait trembler l’Europe dans les années 1990 : la crise de « La Vache Folle ».

Photo prise le 21 mars 96 de bétail arrivant au marché de Gloucester le jour même où le gouvernement britannique annonçait qu'il prévoyait de faire abattre 11 millions de têtes en raison de la crise de la vache folle.
Photo prise le 21 mars 96 de bétail arrivant au marché de Gloucester le jour même où le gouvernement britannique annonçait qu'il prévoyait de faire abattre 11 millions de têtes en raison de la crise de la vache folle. © AFP / BARRY BATCHELOR / PA ARCHVES

Cette affaire, qui a éclaté au printemps 1996, est celle d’une psychose collective face à des images chocs que nous avons encore tous en tête : des vaches titubant ou n’arrivant pas à se tenir droit sur leurs pattes, et qui finissent par s’écrouler dans d’étranges convulsions. Ce dossier, c’est celui de 180 000 bovins atteints d’une maladie neurodégénérative incurable, l’encéphalopathie bovine spongiforme (ESB) plus communément appelée « la maladie de la vache folle ».

Et puis on s’est rendu compte que cette pathologie était transmissible à l’homme et qu’elle était mortelle…

Une nouvelle donne qui provoquera la plus grande crise agro-alimentaire européenne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale mais aussi une crise de civilisation. Car enfin, ou va ce monde qui nourrit du bétail, normalement herbivore, avec de la farine de cadavres d’autres animaux ? Quelle logique suit-on si ce n’est celle du rendement donc de la rentabilité, aux dépens des lois fondamentales de la nature et de la santé de tous ?

Il se trouve qu’on a détecté un cas de vache folle en France en mars dernier dans un élevage des Ardennes, mais nous dit-on, il n’y a pas de quoi s’affoler d’abord parce que les farines animales ont été interdites et parce que c’est un cas isolé.

Il n’en reste pas moins que les autorités sanitaires n’ont jamais réussi à déterminer la source de certains cas isolés en France : le dernier en date mais aussi en 2011, puis en 2013 aux États-Unis et enfin en 2015 en Irlande.

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires Sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Invité : Éric Favereau

Éric Favereau, journaliste, spécialiste des questions de santé à Libération, notre partenaire tous les quinze jours.

Lors de notre première diffusion le 3 février 2015, nous recevions Frédéric Brunnquell, réalisateur, auteur de nombreux documentaires pour la télévision, dont Mort aux Vaches réalisé en 2000 : une enquête approfondie sur cette crise sanitaire qui l’a conduit au cœur des abattoirs et au chevet des familles des victimes. ►►► interview à réécouter ici

Programmation musicale

  • Etienne DAHO/Astrud GILBERTO / Les Bords de Seine
  • DAFT PUNK / Around the World
  • Gloria GAYNOR / I will survive
Les invités
Programmation musicale
  • THE NATIONAL

    Afraid of everyone

    2010

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.