Aujourd’hui dans Affaires Sensibles : un voyage au cœur de la Mafia Napolitaine, derrière les mots et entre les lignes de « Gomorra »…

Roberto Saviano le 5 Février 2011 à Milan.
Roberto Saviano le 5 Février 2011 à Milan. © Getty / Vittorio Zunino Celotto

« Gomorra » : sans doute avez-vous déjà entendu raisonner ce nom dans la presse ou dans les médias. Depuis une décennie, il s’invite régulièrement en Une de l’actualité. Si pour certains, Gomorra est avant tout une œuvre littéraire et un best-seller signés de la main du journaliste Roberto Saviano. Si pour d’autres, c’est surtout le nom d’un film d’une violence rare, réalisé par Matteo Garrone et primé de la Palme d’Or à Cannes. Tous s’accordent en revanche pour dire qu’il y a eu chez eux : un avant et un après Gomorra.

Car au-delà de son aspect fictif, le récit que propose Gomorra est un témoignage à vif et à la première personne d’un univers souterrain jusqu’ici resté méconnu : celui de la Mafia et en particulier de celle qu’on surnomme à Naples : « La Camorra ». Pendant 357 pages ou 2 heures et 17 min, le lecteur ou le spectateur plonge ainsi en immersion dans une fresque de l’Italie, loin des clichés touristiques et culturels, pour se retrouver dans l’ombre des cités de pierres blanches napolitaines. Un endroit où les meurtres, la prostitution et les trafics en tous genres sont le quotidien d’une population abandonnée à elle-même. Un monde sans codes, ni lois, où la ligne blanche entre le bien et le mal n’existe plus…

En écrivant les premières lignes de Gomorra, en 2004, Roberto Saviano savait à qui il s’attaquait : au « système » mafieux, à ses rouages dans les quartiers pauvres, à son organisation en clans, à ses procédés illégaux et à sa violence acerbe. Il n’imaginait pourtant pas que sous sa plume, cette histoire jusque-là régionale, allait s’exporter dans le monde entier avec le succès qu’on lui connait aujourd’hui. Et il n’imaginait pas non plus qu’en brisant ainsi la chaîne du silence qui entoure les pratiques de « la Pieuvre », il écoperait en retour d’une condamnation à mort!

L’histoire de Gomorra ne s’arrête pourtant pas là. Depuis sa sortie, l’ouvrage traîne derrière lui une polémique : celle d’un possible plagiat réalisé par son auteur des articles de la presse locale. Il y a aussi ce débat sur le « style mi-réel / mi-fiction » » adopté par Saviano, une manière d’écrire qui plonge dans le doute par moment sur la véracité des propos qu’il défend…

Après le récit, pour revenir avec nous sur cette affaire, nous recevrons l’ancien correspondant de Radio-France en Italie, Éric Valmir. Il s’est rendu à plusieurs reprises à Naples, dans les quartiers difficiles, ceux où prolifère la Camorra et il a rencontré ses habitants. Vous entendrez également le reportage de notre journaliste Anaëlle Verzaux, elle s’est entretenue avec un témoin rare dans ce genre d’affaire : « un repenti de la Mafia ».

Livreset films :

Gomorra, de Roberto Saviano (éd. Gallimard)

Enquête sur la Camorra , de Tom Behan (éd. Autrement)

Gomorra, de Matteo Garonne (TF1 Vidéo)

Fortapàsc, de Marco Risi (éd. France Télévisions Distribution)

Programmation musicale :

PNL - Dans la légende

NTO/LUCARIELLO - Nuje vulimme 'ma speranza (BO de Gomorra, la série)

►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.