Le 20 janvier 1992, l'airbus A320 de la compagnie Air Inter, avec 96 personnes à son bord, assurant la liaison Lyon-Strasbourg, s’écrase dans les montagnes vosgiennes quelques minutes seulement avant son atterrissage.

Le crash du Mont Sainte-Odile le 20 janvier 1992 ©MAXPPP
Le crash du Mont Sainte-Odile le 20 janvier 1992 ©MAXPPP © MaxPPP

23 ans après, les images de cet accident restent encore ancrées dans les mémoires des familles des victimes et de tous ceux qui ont tenté de porter secours, cette nuit-là, dans le froid, la neige et l’obscurité aux survivants de cet enfer mécanique.

Bien plus qu’un simple accident aérien, la catastrophe du Mont Sainte-Odile fait partie de ses affaires qui ont marqué l’opinion publique : d’abord parce que c’est en France que se produit la tragédie, que celle-ci fait 89 morts, et enfin parce que ce dossier va susciter de multiples polémiques. Polémique d’abord sur la lenteur d’arrivée des secours sur le site près de 4h30 après le crash. Polémique ensuite sur les responsabilités dans l’accident entre un avionneur, airbus, qui tente de se dédouaner en pointant du doigt la responsabilité des pilotes, accusés idéaux car décédés. Et enfin polémique sur le marathon judiciaire qu’on dû éprouver les familles des victimes pour arriver à obtenir un procès et dont le jugement en appel les a débouté de toute forme d’indemnisation.

Invité

Pour revenir sur cette affaire, notre invité le journaliste de France 3,Philippe Bette sera en duplex de Lyon, il était sur place au moment de la catastrophe et il nous apportera son témoignage sur cet épisode qui l’a profondément marqué.

**Une émission à suivre, commenter et partager sur** [**Facebook** ](https://www.facebook.com/pages/Affaires-sensibles/731521173563624?ref=hl)**.**
Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.