Aujourd’hui dans Affaires Sensibles , retour sur l’un des dossiers les plus épineux de la Ve République, et non encore élucidé : l’attentat de Karachi, survenu le 8 mai 2002. Ce dossier fait encore peser de lourds soupçons sur certains de nos responsables politiques.

Ici, dans les arcanes de la République, la morale et la vertu cèdent la place à l’opacité et au secret.

Ce qu'on a compris, malgré tout, c’est qu’il y a deux affaires  dans l’Affaire : chacune avec ses propres questions mais avec le sentiment que toutes les deux sont liées.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.