Plongée au cœur de la guerre froide sur les traces de Markus Wolf, qui a conçu et dirigé pour le compte de la STASI le système de renseignement le plus perfectionné au monde.

Markus Wolf, le 4 novembre 1989 à Berlin-Est, prononce un discours lors d'une manifestation.
Markus Wolf, le 4 novembre 1989 à Berlin-Est, prononce un discours lors d'une manifestation. © Maxppp / Guenter Gueffroy/picture-alliance/ ZB

Aujourd’hui dans Affaires Sensibles : une plongée au cœur de la guerre froide pour revivre l’incroyable histoire de « Markus Wolf, l’espion qui venait du froid » !

Dans le monde du renseignement, l’homme était une légende. Un véritable caméléon capable de voyager des deux côtés du rideau de fer. Insaisissable et secret, il avait fini par semer la paranoïa chez tous ses adversaires.

Pendant près de trois décennies, de 1958 à 1987, à une période où Berlin était un véritable nid d’espions, Markus Wolf a conçu et dirigé pour le compte de la STASIE, le système de renseignement le plus perfectionné au monde.

Chef charismatique d’un réseau de plus 4.000 agents Est-Allemands infiltrés, il avait une oreille dans tous les bureaux politiques d’Allemagne de l’Ouest (la RFA)… Ce qui ne l’empêchait pas de garder aussi un œil sur les coulisses du pouvoir dans son propre pays, l’Allemagne de l’Est (la RDA) ! Si bien qu’à cette époque, on disait de lui qu’il était l’homme le mieux informé d’Allemagne !

À bien des niveaux, l’histoire de ce maître espion de la guerre froide dépasse, vous allez l’entendre, les limites de l’imagination. Au point qu’elle a inspiré le romancier John le Carré pour les traits de son personnage de Mundt dans son célèbre roman L’espion qui venait du froid.

Qui était donc Markus Wolf ? Comment est-il devenu l’un des plus grands espions du siècle ? Quels furent ses principaux faits d’armes ? Et enfin quel fut son rôle lors des événements de novembre 1989 ?

L'invité

Après le récit, pour revenir avec nous sur cette affaire, notre invité, un homme passionné par l’histoire de l’Allemagne : le journaliste Michel Meyer. Ancien correspondant de Radio-France à Bonn, ancien directeur de l’information ici-même à France inter. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de référence sur l’histoire de l’Allemagne. Dont le dernier, Les secrets de la Chute du Mur de Berlin, est paru en 2014 aux éditions Odile Jacob.

Programmation musicale

  • Bauhaus - Spy in the cab
  • Depeche Mode - Where's the revolution

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.