En septembre 2007, Camille Laurens accuse Marie Darrieussecq d’avoir plagié "Philippe", le livre qu'elle a écrit dix ans plus tôt après la mort de son bébé.

Marie Darrieussecq et Camille Laurens
Marie Darrieussecq et Camille Laurens © AFP

L'objet de la discorde : le livre "Tom est mort" , le roman de Marie Darrieussecq, l’histoire d'une mère qui perd son enfant de quatre ans. Contrairement à Camille Laurens, Marie Darrieussecq n'a jamais vécu ce drame. Le Philippe de Camille Laurens est une histoire réelle alors que le Tom de Marie Darrieussecq est un personnage de fiction, et c’est précisément ce qui va les séparer.

Deux auteures, deux histoires, deux livres, et une accusation de plagiat peu banale : Camille Laurens parle de plagiat psychique, pas un piratage des mots, mais une copie des idées, ce qui rend le plagiat difficile à déceler. Si Camille Laurens ne porte pas plainte, c’est la presse qui se chargera de rendre justice à l'une ou l’autre des deux auteures. Mais au-delà de la polémique, cette affaire interroge surtout l'inspiration dans la littérature et la part de vérité dans la fiction.

Deux auteures, un éditeur (Paul Otchakovsky-Laurens) et une affaire qui s’écrit par textes et micros interposés… Beaucoup d’autres écrivains ont écrit sur le décès d’un enfant : Emmanuel Bove, Marguerite Duras, Laure Adler, Philipe Forest… mais pourquoi Camille Laurens a-t-elle jeté son dévolu sur l’ouvrage de Marie Darrieussecq ? Comment l’accusée a-t-elle réagi ? A-t-elle été soutenue ?

Paul Otchakovsky-Laurens
Paul Otchakovsky-Laurens © Radio France / Vincent Josse

Nous recevons, en seconde partie d'émission, Sylvain Bourmeau, journaliste, auteur, cinéaste et maintenant éditeur.

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli : une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.