« LA VESTE», une fiction écrite par François Pérache et réalisée par Cédric Aussir. Episode 3 : Le Pénélope Gate « La chasse au canard ... » Invitée Ellen Salvi journaliste politique à Mediapart

Photo prise le 1er février 2017 à Paris du 1er février 2017 du journal satirique français "Le Canard Enchaine", avec un titre relatif au candidat à l'élection présidentielle française pour le parti de droite Les Républicains (LR) François Fillon.
Photo prise le 1er février 2017 à Paris du 1er février 2017 du journal satirique français "Le Canard Enchaine", avec un titre relatif au candidat à l'élection présidentielle française pour le parti de droite Les Républicains (LR) François Fillon. © AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
  • Une émission proposée par Christophe Barreyre
  • Écrite par François Pérache
  • Réalisée par Cédric Aussir

Nous allons ensemble parcourir, à nouveau, l'année de l’élection présidentielle, de l'intérieur, en suivant l'épopée de François Fillon aux Primaires à Droite jusqu'à sa chute ! 

Et nous retrouvons pour cela, dans ce séminaire aux confins de l'Ile-de-France deux animateurs ELEONORE et ENGUERAND chargés de redonner confiance à ces militants déboussolés.  

épisode 1, Les primaires : la revanche du collaborateur

épisode 2, L’élection imperdable « Heureux qui comme Ulysse...»

la suite : 

Dans cet épisode 3, "Pénélope Gate : la chasse au canard..." la fiction recouvre la période allant du premier article du Canard enchaîné le 25 janvier 2017 au 4 mars 2017, l’anniversaire des 63 ans de François Fillon et la veille du meeting du Trocadéro. Période où le doute fait basculer Fillon de symbole de la morale en politique à menteur et profiteur cynique.

Cet épisode évoque donc les principales révélations du Canard Enchaîné et les enquêtes de la presse. 

Quelles sont les premières réactions de l’équipe Fillon ? Du candidat lui même ? Ses premières dénégations lors de la série de meeting et des premières tentatives de contre-feu médiatique et son soutien public à Pénélope ? Voici la seconde étape de la campagne de François Fillon et le début de sa chute.

extrait du scénario

3.1 CHEZ LE PSY D’ELEONORE

LE PSY (très doux. Evidemment)

Bien. On va s’arrêter là pour aujourd’hui. On reprendra sur votre père à la prochaine séance ? 

ELEONORE

OK... (elle se lève et enfile son manteau) Excusez-moi mais... Est-ce que, pour une fois, je pourrais vous demander un conseil ?

LE PSY

Ça concerne votre analyse ?

ELEONORE (gênée)

Non...

LE PSY

Le dosage de vos anxiolytiques ?

ELEONORE 

Non, non. En fait, c’est pour le boulot : c’est à propos du séminaire que j’anime en ce moment, dont je vous ai parlé... Le séminaire sur François Fillon... Je m’aperçois qu’ils sont tous dans le déni. A commencer par Fillon lui-même.

LE PSY

Ah, le Déni !.. Vous savez que le rôle d’un analyste n’est pas de donner un avis ou des conseils...a fortiori sur des personnes que je n’ai jamais reçues en consultation... 

ELEONORE 

Je sais mais j’aimerais avoir des éléments un peu solides de théorie à leur faire partager... Sur cette question du déni, qui les concerne tous.

LE PSY

Hum...Bougez pas, je vais vous chercher ma bible... Vous connaissez Laplanche et Pontalis ?

ELEONORE 

Qui ?

LE PSY

(Il se lève et se dirige vers sa bibliothèque. De loin, mezza voce pour lui) Où est-ce que je l’ai fourré ?... Petit, petit, petit...

ELEONORE (fort, pour être entendue) 

Je réfléchissais à cette question du déni et je me disais que les hommes politiques sont particulièrement doués pour ça... En fait, ils ont besoin de la force du déni pour reconnaître les choses et en même temps les nier....C’est peut-être ça la politique ? Nier la réalité et croire qu’on peut la changer rien qu’en parlant ?

LE PSY (de loin)

Ce n’est pas seulement vrai des politiques. Et c’est en ça qu’ils nous fascinent : l’être parlant est très bien équipé en outils pour savoir, pour apprendre, pour communiquer mais il est tout autant équipé d’outils pour fermer, pour ne PAS savoir, pour nier, dénier, démentir. Il y a plein de formes possibles : la dénégation, le refoulement, l’oubli...

ELEONORE 

Mais c’est intéressant quand Fillon dit « Oui j’ai travaillé avec ma femme, c’était légal; le problème c’est que c’est pas moral et c’est ça que les Français me reprochent ». En gros, il dit « J’assume MAIS... ». Je comprends pas : il assume ou il assume pas ?

Invitée Ellen Salvi

Ellen Salvi, journaliste politique à Mediapart
Ellen Salvi, journaliste politique à Mediapart © Radio France / Valérie Priolet

Ellen Salvi, journaliste politique à Mediapart a suivi toute la campagne présidentielle de François Fillon et publié plusieurs enquêtes sur certains volets de ses affaires . Elle nous raconte comment, dans ces moments de pression et de tension intense, elle a travaillé, enquêté et interviewé François Fillon et ses hommes. 

Le scénariste François Pérache

Sa biographie à retrouver ici

Générique

La Veste de François Pérache Episode 3 : Pénélope Gate « La Chasse au Canard »

Avec

  • Eléonore : Emilie Chertier
  • Enguerand : François Pérache
  • Le psy d’Eléonore : Olivier Broche 
  • Laurent : David Sighicelli
  • Marie-Do : Nicole Dogué
  • Hafida : Hyam Zaytoun
  • Evelyne : Elsa Bouchain
  • Steeve : Michaël Délis
  • Et Ariane Brousse
  • Bruitage : Bertrand Amiel
  • Prise de son, montage, mixage : Mathieu Leroux, Eric Boisset
  • Assistante à la réalisation : Louise Loubrieu
  • Réalisation : Cédric Aussir

Et un remerciement tout particulier à Yann Diener, psychanalyste.

Programmation musicale:

Emilie SIMON : Menteur

GENERAL ELEKTRIKS : Au tir à la carabine

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.