C'est l'histoire d’un fait divers tragique, le plus mystérieux, le plus sensationnel et le plus étonnant dossier criminel de l’entre-deux-guerres : l’affaire dite « du tueur du métro ». Le 16 mai 1937, une jeune femme de 29 ans est retrouvée morte, poignardée, dans une rame du métro parisien à la station Porte Dorée.

Mai 1937, un inspecteur de la Criminelle et un contrôleur inspectent une rame de métro à la station Porte de Charenton, là où a été trouvé le corps de Laetitia Toureaux
Mai 1937, un inspecteur de la Criminelle et un contrôleur inspectent une rame de métro à la station Porte de Charenton, là où a été trouvé le corps de Laetitia Toureaux © Getty / Gamma-Keystone

Aucun témoin. Aucun indice. Aucune vraisemblance non plus entre le lieu du drame, l’heure à laquelle les faits ont été commis et le mobile de cet acte barbare. Pire, l’assassin semble s’être volatilisé comme par magie de la scène du crime. Et malgré les efforts des policiers, des détectives privés et autres enquêteurs amateurs – tous passionnés pour ce fait divers très médiatisé – l’identité du « tueur du métro » reste un mystère ! Ce qui n'aura pour effet que de renforcer la légende, les rumeurs et les fantasmes autour de cette affaire. Dans la presse d’époque, de nombreux journalistes estiment alors qu’il s’agit là « d’un crime parfait » ! L’affaire va d’ailleurs se complexifier un peu plus, lorsqu’on découvre que la victime – une jeune femme du nom de Laetitia Toureaux – avait apparemment une double vie et des liens très troubles avec « le milieu criminel » et d’autres avec un service de renseignement étranger. Alors, cette double vie explique-t-elle les raisons de sa mort ? Ou son assassinat est-il lié en réalité à autre chose ? Aujourd’hui plus de 80 ans après les faits, le mystère reste entier !

Un récit documentaire d'Adrien Carat en partenariat avec le site de presse de la BnF Retronews

Invité : 

Christian Di Scipio, professeur d'histoire, conférencier et romancier, est l’auteur d’un roman-fiction sur cette affaire: Le Crime du Métro, 16 mai 1937- L’affaire Laetitia Toureaux, paru aux éditions CapBear en 2018. Une aventure narrative inédite qui nous replonge dans le contexte de l’époque et permet de remonter la piste de celui qui pourrait être le coupable.  

Lectures des textes par Cécile Ribault-Caillol, Stéphanie Fromentin et Philippe Pierrard 

Programmation musicale :

  • EDITH PIAF : _Monsieur incognito (_2003)
  • ANNA CALVI (et David Byrne) : Strange weather (2014)
  • GOAT GIRL : Creep (2018)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.