Rediffusion

Aujourd’hui dans Affaires sensibles , la chute de Mossoul, en Irak, le 10 juin 2014.

Mossoul
Mossoul © /

Aujourd’hui dans Affaires sensibles, vus les événements dramatiques qui ont frappé Paris vendredi soir, nous rediffusons l’émission que vous avions consacrée, le 1er octobre dernier, à la chute de Mossoul, en Irak, le 10 juin 2014.

Parce que cet événement, c’est l’avènement d’une force qui aujourd’hui nous assaille : Daech, acronyme arabe de l’état islamique en Irak et au levant : un territoire où vivent plus de 10 millions de personne. Ce groupe terroriste est le plus riche du monde avec un budget annuel estimé à près de 2 milliards de dollars dont 38% est généré par le pétrole… Ses fiefs se situent à Mossoul en Irak et à Rakka, en Syrie, où les avions français ont lancé leurs bombes hier soir.

Comme Al Qaida en son temps, l’Etat Islamique est devenu un acteur majeur sur la scène internationale et un ennemi de nos sociétés occidentales, de leur mode de vie, de leur valeurs… Les attentats de Paris en ont montré la sinistre preuve vendredi soir.

Alors pour comprendre l’émergence de DAECH et de son califat, c’est dans les quelques pages de l’histoire de ce mouvement que nous allons nous plonger aujourd’hui. Nous allons suivre son chef et ses combattants, en Irak et en Syrie, entendre leurs mots et ceux des personnes qui les combattent.

En seconde partie, nous recevrons le journaliste Nicolas Henin qui avait été pris en otage en juin 2013 à Rakka. Il a été libéré en avril 2014.

Il est l’auteur du livre intitulé « Jihad Academy, nos erreurs face à l’état islamique » paru chez Fayard cette année…

Avec lui, nous verrons ce qu’est Daech aujourd’hui, sa force, ses failles, ses desseins et la façon de les combattre.

Pour réécouter Jérôme Fritel, grand reporter et documentariste, diffusée le 1er octobre 2015 .

Il est le réalisateur du documentaireDaech, Naissance d’un État Terroriste diffusé en février 2015.

Bande-annonce du documentaire de notre invité Jérôme Fritel

Daech, naissance d'un état terroriste

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.