Dans "Affaires Sensibles", voici l'histoire d'un combat pour les droits civiques du temps de la ségrégation, en 1957, dans la capitale de l’Arkansas. Notre invité est l'historien, Thomas Snégaroff, enseignant à SciencesPo Paris, spécialiste des États-Unis et auteur du livre, “Little Rock 1957”.

Des élèves blancs et un soldat de la 101e Division aéroportée regardent des élèves noirs se rendre à l'école secondaire Central High School le 27 septembre 1957 à Little Rock, en Arkansas.
Des élèves blancs et un soldat de la 101e Division aéroportée regardent des élèves noirs se rendre à l'école secondaire Central High School le 27 septembre 1957 à Little Rock, en Arkansas. © AFP / STF / UPI / AFP

Septembre 1957, dans Little Rock, capitale de l’état de l’Arkansas, peuplée de 100 000 habitants, Noirs et Blancs vivent séparés. Une ségrégation traditionnelle assumée fièrement dans un Sud qui porte encore en lui la rancœur de la défaite de la guerre de Sécession et de la ratification du XIIIe amendement qui abolit l’esclavage.

Mais c’est sans compter le combat pour les droits civiques qui commence à faire rage du côté des militants et la volonté politique d’un pays qui veut incarner le camp du bien en pleine guerre froide. Ce Sud rétrograde fait tache. Alors qu’un plan de déségrégation progressif est mis en place à Little Rock, le 4 septembre 1957, neuf élèves noirs font leur rentrée scolaire dans Central High, magnifique lycée destiné uniquement aux élèves blancs. 

L’Amérique affiche alors son plus immonde visage. Violemment pris à parti, empêchés de rentrer dans l’établissement par des soldats dépêchés spécialement par le Gouverneur de l’état, conspués par une foule haineuse, les neuf adolescents sont contraints de faire demi-tour. Les images, qui rappellent les sordides lynchages de Noirs encouragés par le Ku Klux Klan, font le tour du monde.

S’ensuit une bataille de plusieurs semaines entre l’état sudiste, mené par l’insolent gouverneur Orval Faubus, et le pouvoir fédéral du président Eisenhower, pour que ces élèves noirs puissent enfin s’asseoir dans la même salle de classe que des lycéens blancs

Invité : Thomas Snégaroff

Avec nous pour en parler, Thomas Snégaroff, spécialiste des États-Unis, enseignant à Sciences Po Paris et auteur de Little Rock 1957, seul ouvrage en français sur l’Affaire des Neuf de Little Rock paru en 2018 aux éditions Tallandier et maintenant en univers poche chez 10/18.

À signaler : le spectacle documentaire de Thomas Snégaroff, accompagné du clarinettiste Xavier Bussy, Ils ne méritent pas tes larmes Little Rock, 1957 : Le 18 octobre à 20H à la salle de spectacles Le Rex d'Abbeville, le 2 décembre au Théâtre de la Tour Eiffel (places bientôt en ventes)  le 21 janvier 2020 au Théâtre Simone Signoret de Conflans Sainte Honorine.

Vous retrouverez notre confrère tous les jours dans Histoires d'info sur France Info dans le 17-20 et dans C politique tous les dimanches à 20H sur France 5

Thomas SNEGAROFF
Thomas SNEGAROFF © Radio France / Stéphanie Valois

Ressources complémentaires

Programmation musicale

  • The Beatles : Blackbird
  • Chuck Berry : School day
  • Brittany Howard : Stay high
Les invités
  • Thomas SnegaroffHistorien spécialiste des questions géopolitiques et des Etats-Unis
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.