Depuis la mort de Claude François, toutes les rumeurs, y compris les plus folles, ont circulées. On a parlé d’électrocution due à un séchoir électrique… et on l’a retenue comme thèse officielle. On a évoqué une crise cardiaque, on a spéculé sur une overdose ou un suicide, on a même parlé d’un complot et on a ergoté sur les accidents auxquels il avait miraculeusement échappé, comme s’ils étaient des tentatives d’assassinats.

Tout a été dit à l’époque pour essayer de trouver les raisons de ce décès brutal, dont l’annonce s’est propagée en France comme un séisme, et qui a presque occulté le deuxième tour des élections législatives organisées le lendemain.

Claude François
Claude François ©

Il faut dire qu’à l’époque,Claude François est une star, le chanteur populaire par excellence, en tête des hit parades pendant vingt ans… à coup de strass, de paillettes, de brushings impeccables et de chorégraphies sautillantes.

Sa mort prématurée l’a dispensé de vieillir, de donner de lui une image ternie. Il restera jeune à jamais. Certains ne voient en lui qu’une formidable machine à fabriquer des tubes. Pourtant le chanteur à succès est aussi un homme sincère et sa réussite en est la preuve, un homme pressé, qui impressionne à force de dynamisme et volonté. De 1960 à 1978, ce sont vingt années de la vie d’une icône que nous allons vous raconter.

Invité

Fabien Lecoeuvre , chroniqueur télé et radio, auteur d’ouvrages sur la chanson française.

► Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.