Mouvement de foule lors du désastre du 29 mai 1985 au stade dy Heysel
Mouvement de foule lors du désastre du 29 mai 1985 au stade dy Heysel © MaxPPP

Aujourd’hui dans Affaires sensibles , la finale sanglante du 29 mai 1985 où 39 personnes venues assister à un match de foot, sont mortes, dans les tribunes.

Ce jour devait être le plus beau de l’année pour les supporters et les joueurs, il fut pour beaucoup le plus dramatique. Vingt ans après, Michel Platini refuse toujours d’en parler et de retourner fouler la pelouse de ce stade. Le Heysel, c’est une histoire anglaise dans les années 80, la décennie de Margaret Thatcher, du chômage et de la crise sociale, la décennie des supporters indomptables, qu’on appelle hooligans, ceux de Liverpool, Manchester ou Chelsea qui, à chaque match arrivent au stade imbibés de bières et de hargne. Le soir du 29 mai, ils ne sont pas les seuls responsables, les autorités belges et européennes du football ont elles aussi, failli.

Ce soir-là, une équipe devient la meilleure équipe de l’année mais son trophée passe inaperçu au regard de cette vision d’horreur… celle des corps à terre et des chaussures abandonnées dans les tribunes. Pourquoi sont-ils morts ?

### Invité Pour en parler, nous recevrons le journaliste et directeur des sports de Radio France **Jacques Vendroux** , qui se trouvait là, au stade du Heysel le soir du 29 mai 1985. **Une émission à suivre, commenter et partager sur** [**Facebook** ](https://www.facebook.com/pages/Affaires-sensibles/731521173563624?ref=hl)**.**
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.