À l’issue de l'élection présidentielle du 12 juin 2009 et de la réélection frauduleuse de Mhamoud Ahmadinejad, des millions d’Iraniens manifestent. Pendant plusieurs semaines, la République des Mollah et son Guide suprême, l’Ayatollah Khamenei, tremblent face à cette vague de contestation.

Des manifestantes portant des rubans verts, pro-Moussavi, qui demandent où est passé leur vote après les élections présidentielles en Iran le 12 juin 2009.
Des manifestantes portant des rubans verts, pro-Moussavi, qui demandent où est passé leur vote après les élections présidentielles en Iran le 12 juin 2009. © Getty / Kaveh Kazemi

Depuis plusieurs semaines, en Iran, la colère gronde, de nouveau. Dans plusieurs villes du pays, des manifestations sont réprimées dans la violence. Les Iraniens manifestent contre les difficultés économiques, mais également, et une fois de plus, contre le régime des Mollahs et du président Rohani. 

Parmi ces manifestants, combien étaient-ils, neuf ans auparavant, à défiler dans tout le pays contre le scandale électoral qu’ils venaient de subir ? Sans doute beaucoup.

Cette émission est une rediffusion du 2 novembre 2015, elle accueillait alors Bernard Guetta, journaliste à France Inter, spécialiste des questions géopolitiques et internationales.

Invitée Fariba Adelkhah

Fariba Adelkhah est directrice de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques (SciencesPo-Paris et CERI). elle a fait paraitre entre-autres: Les paradoxes de l’Iran : Idées reçues sur la République islamique aux éditions Le Cavalier Bleu en 2013 et Les mille et une frontières de l'Iran aux éditions Karthala 

Vidéo INA : 

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.