Aujourd’hui dans Affaires Sensibles : Septembre noir 1970, la guerre fratricide entre Palestiniens et Jordaniens. Invité Alain Gresh est directeur du journal en ligne OrientXXI.info. Il est auteur du livre De quoi la Palestine est-elle le nom ? (éditions LLL, 2010)

Poignée de mains du leader de l'Olp, Yasser Arafat (gauche) et le Roi Hussein de Jordanie (droite) sous le regard du président égyptien Nasser, 27/09/1970
Poignée de mains du leader de l'Olp, Yasser Arafat (gauche) et le Roi Hussein de Jordanie (droite) sous le regard du président égyptien Nasser, 27/09/1970 © AFP / MIDEAST - BLACK SEPTEMBER - CEASEFIRE

« Septembre noir » : sûrement avez-vous déjà entendu cette expression – à jamais liée aux tragiques J.O de Munich 1972 lorsque, par un triste matin, un commando de terroristes palestiniens prend en otages neuf athlètes israéliens. Une journée d’angoisse et pour seul épilogue, un bain de sang. Les auteurs de ce massacre se font appeler « Septembre noir » – en référence à une autre tragédie, survenue deux ans auparavant en Jordanie. Moins connue, plus meurtrière encore, c’est de cette guerre dont nous allons vous parler aujourd’hui.

En septembre 1970, en effet, des combats sanglants éclatent entre l'armée jordanienne et les fédayins, combattants palestiniens réfugiés en Jordanie. Les bombardements et le pilonnage des principales villes du pays vont faire des milliers de morts. Alors que tout le monde croyait que la guerre avait lieu de manière endémique entre Israël et ses voisins arabes, voici que les peuples frères se battent entre eux – à la sidération générale et aux conséquences multiples. 

Mais comment cela fut-il possible ?

Invité Alain Gresh

Alain GRESH
Alain GRESH © Radio France / Valérie Priolet

Alain Gresh, ancien directeur adjoint du Monde Diplomatique et directeur du journal en ligne OrientXXI.info. Spécialiste du Proche-Orient, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont De quoi la Palestine est-elle le nom ?publié aux éditions Les Liens qui libèrent, en 2010.

Ressources complémentaires

  • Olivier Carré, Septembre noir, refus arabe de la résistance palestinienne, Editions complexe, 1980
  • Henry Laurens, La question de Palestine, Fayard 2011
  • Alain Gresh, De quoi la Palestine est-elle le nom ? (Les Liens qui libèrent, 2010) 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.