Comme hier, nous nous penchons sur la révolution iranienne de 1979. Mais aujourd'hui, c'est le jour de la fiction. Ramine Kamrane sera encore avec nous.

Ayatollah Khomeiny
Ayatollah Khomeiny © Getty / RDA

La fiction

Écrite par Charif Ghattas, réalisée par Cédric Aussir et produite par Christophe Barreyre.

Charif Ghattas, le scénariste

Charif Ghattas
Charif Ghattas © Radio France / DR

Charif Ghattas est né en 1981 à Beyrouth. Il est auteur, metteur en scène, scénariste et comédien.

Depuis 2002, il a signé une douzaine de pièces de théâtre jouées en France et au Liban: Du vice à la racine, Une éternité, Rotterdam la nuit, Dépendances, Amphitryon nous irons où la mer monte, Le premier jour, Holiday Inn, Les Bêtes, Amal et Harry, Beyrouth pour tous...

En 2015, au théâtre des Bouffes du Nord, il met en scène Le Paradis de Helki, spectacle-concert du musicien franco-libanais Bachar Mar Khalifé.

Parallèlement, il poursuit son travail de scénariste en signant l'adaptation cinématographique de sa pièce Holiday Inn, dédiée aux disparus de la guerre civile libanaise (1975-1990). Le film sera porté à l'écran en 2017. Depuis 2013, Charif Ghattas collabore régulièrement aux fictions radiophoniques de France Inter. Il a notamment écrit la fiction consacrée à Thomas Bernhard (Thomas Bernhard, un arbre à abattre).

En 2016, sa pièce Les Bêtes sera créée par le metteur en scène Alain Timar au Théâtre des Halles d'Avignon.

Extrait du scénario

"(...)

Téhéran

Chambre d’hôtel.

Allongé sur son lit, Carl enregistre sa voix sur un magnétophone.

On est le 5 février 1979. C’est le soir. Comme tout le monde ici, je reste claquemuré dans ma chambre d’hôtel.

Téhéran est une poudrière. Il n’y a pas de couvre-feu, mais passé minuit et jusqu’à l’aube, personne n’ose s’aventurer dans les rues de la capitale. Elle est prise d’assaut par les différents groupes armés : milice islamique ou milices indépendantes, anarchistes, communistes, loyalistes, ou encore rescapés de la terrible Savak, la police de la sécurité et du renseignement du Shah déchu.

En bref, ce qu’on peut dire, c’est qu’après 50 années de dictature forcenée, le peuple veut bâtir un nouvel Iran. Pour beaucoup, nouvel Iran rime avec République islamique. Seulement d’autres partis, d’autres idéologies s’affrontent au jour le jour.

Depuis la rue, des coups de feu retentissent.

Ça, ce sont des groupes de jeunes armés jusqu’aux dents qui combattent dans le centre de la ville. Pillage, vengeance, sabotage, arrestations arbitraires, enlèvements, exécutions, tel est l’atmosphère qui plane ici à Téhéran à la faveur de la nuit.

On ne sait plus vraiment qui est qui, ou qui veut quoi. Aucun signe clair ne permet de distinguer les uns des autres. Aucun uniforme, aucun insigne. Dès lors, comment identifier ces fantômes du crépuscule ? Les habitants l’ont compris, pour garder la vie sauve, mieux vaut se terrer en attendant que le jour revienne.

Au petit matin, on découvre à la lecture des journaux que d’anciens collaborateurs du Shah ont été fusillés. Avec le départ du dictateur, c’est aussi l’Occident qu’on a chassé hors d’Iran. Usines, universités, cinémas, cafés, tout ce qui rappelle la culture occidentale est paralysé, pillé ou détruit.

Je suis ici depuis quelques jours, et déjà je me suis fait arrêter plusieurs fois au détour d’une ruelle... (...)"

Ramine Kamrane, l'invité

Ramine Kamrane - 2016
Ramine Kamrane - 2016 © Radio France / Lucile Valéri

Ramine Kamrane est chercheur au Centre d'histoire des systèmes de pensée moderne à l'Université de Paris I - Panthéon Sorbonne. Né en 1958, il a fait des études de sociologie et de philosophie aux universités de Paris X et Paris I. Il a enseigné la sociologie à l'EHESS et la philosophie à Paris I. Il est membre du CHSPM et enseigne actuellement l'histoire à l'INALCO. Ses recherches portent sur l'histoire contemporaine de l'Iran, les régimes politiques et le problème théologico-politique. Exilé en France, il a été un des proches collaborateurs de Chapour Bakhtiar ancien Premier ministre libéral iranien assassiné à Paris en 1991.
Il a publié :

- Le vingtième siècle iranien : Le jeu des quatre familles, sorti en 2007

- Iran : les coulisses d'un totalitarisme avec Frédéric Tellier, sorti en 2010

- Le problème théologico-politique de l'Islam, sorti en 2013

Générique

Carl Rémy : Swan Demarsan
Golam : Bachir Tlili
Mohsen : Régis Ivanov
Sadeq Nouri : Bruno Abraham Kremer
Ayatollah Firhani : Malik Faraoun
Sarah : Nacima Bekhtaoui

Bruitage : Bertrand Amiel
Prise de son, montage, mixage : Pierre Minne et Ariane Herbay
Assistante à la réalisation : Alice Kachaner
Réalisation : Cédric Aussir

Les coulisses de l'enregistrement

Charif Ghattas et les acteurs de la fiction
Charif Ghattas et les acteurs de la fiction © Radio France / Lucile Valéri
Cédric Aussir, Bertrand Amiel et les acteurs de la fiction
Cédric Aussir, Bertrand Amiel et les acteurs de la fiction © Radio France / Lucile Valéri
Charif Ghattas, Cédric Aussir et les acteurs de la fiction
Charif Ghattas, Cédric Aussir et les acteurs de la fiction © Radio France / Lucile Valéri
Régie
Régie © Radio France / Lucile Valéri

Une émission à suivre, commenter et partager sur Facebook.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.