Voici l'histoire d'une bande de malfrats violents et prêts à tout, appelée gang des Tractions avant et dirigée par Pierre Loutrel, dit Pierrot le fou ! Une fiction écrite par Philippe Touzet, réalisée par Michel Sidoroff. L'invité est Bruno Fuligni, écrivain et historien, spécialiste des affaires policières.

Portrait du truand Jo Attia,  lors d'un de ses procès, alias "Jo le Tatoué" ou "le Boxeur", également connu sous le surnom de "roi du non lieu", célèbre pour avoir fait partie du gang des Tractions-avant.
Portrait du truand Jo Attia, lors d'un de ses procès, alias "Jo le Tatoué" ou "le Boxeur", également connu sous le surnom de "roi du non lieu", célèbre pour avoir fait partie du gang des Tractions-avant. © AFP / AFP

La fiction d’aujourd’hui commence dans une chambre d'hôpital :

Goutte à goutte... Bruits de pas dans un couloir... Au loin, une annonce : « Le docteur Laurent est demandé chambre 108... », quelqu'un court…

Dans la chambre, Henri Ricordeau, entre la vie et la mort ! Flic, inspecteur à la Mondaine, il fait aussi partie d'un réseau de Résistance, son boulot c'est de repérer, répertorier les collègues et les truands qui collaborent avec la police allemande.

On est en juin 1944, et dans quelques semaines, ces collabos, anciens truands, et criminels feront moins les fiers. Le patron du bar Le Chaplin, rue Vavin, près de Montparnasse a contacté l’inspecteur parce qu’une bande de voyous lui faisait des misères. Tentative de racket et compagnie. Il fallait régler ça en douceur car le bistrot était une boite aux lettres de la Résistance.

L’inspecteur Ricordeau est donc parti seul, et c’est vrai, première erreur ! Mais il ne pouvait pas imaginer qu’il allait tomber sur le gang des tractions- avant ! Vers  22 heures, dans la rue Vavin, à quelques pas du Chaplin ! Il entend plusieurs détonations... et là il raconte : 

«  Le flingue à la main, je me précipite à l'intérieur du bar... Comme un con. Je suis à peine entré que je me fais ceinturer par un gars qui était à côté de la porte, un costaud, je peux plus bouger... Et je me retrouve face à un P38 pointé sur ma gueule… »  

Henri Ricordeau vient de tomber sur le gang des Tractions avant, une bande de malfrats dirigés par Pierre Loutrel ! 

Qui était donc Pierre Loutrel, dont le surnom, Pierrot le Fou, fait encore frémir aujourd’hui les policiers les plus avertis !

Pierre Loutrel est né dans la Sarthe en 1918. Fils d’agriculteurs il fait son service militaire aux Bat’d’Af ‘, ces bataillons d’Afrique où échouaient des jeunes ayant été condamnés ou indisciplinés ; Ce qui est sûr c’est que c’est là que Pierre Loutrel va constituer son groupe qui deviendra le gang des Tractions avant ! Avec Jo Attia, Abel Danosdit le Mammouth, le gros Georges,  Riton le tatoué, Marcel Ruard dit le Gitan, ils vont agresser, tuer, voler à Paris, Marseille ou Nice. Avant de rejoindre la résistance en 1944 par opportunisme, ils ont collaboré pour la plus part avec la Gestapo toutes les années d’occupation.

C’est en 1949 que le corps de Pierrot le fou sera exhumé en région parisienne près de la Seine. Il aurait été mortellement blessé lors d’un braquage en 1946 et enterré secrètement par ses lieutenants ! 

Extrait du scénario

Séquence 3Intérieur Bar. 

Pierrot le fou – Lâche ton flingue ! De suite ou je te crame la gueule ! (Bruit du pistolet qui tombe par terre). Mais... Mais t'es un putain de flic, je te reconnais ! 

Séquence 4  

Henri Ricordeau – Moi aussi, je le reconnaissais... Pierre Loutrel, dit Pierrot la voiture, spécialiste des vols de bagnole et excellent chauffeur, dit Pierrot la valise, il avait toujours une sacoche de médecin à portée de la main avec des flingues dedans et des outils pour la cambriole... Pierrot le louf, Pierrot le dingue, le garçon était plutôt instable surtout quand il avait un coup dans le nez... Plusieurs surnoms, ça voulait dire que le Milieu n'arrivait pas à cerner la personnalité du monsieur...  Grâce à moi, si on peut dire, le problème sera réglé, dès le lendemain matin... Quand les feuilles de chou vont raconter ce qui s'est passé dans la nuit, Pierre Loutrel va devenir, illico presto, Pierrot le fou... 

Séquence 5Intérieur Bar. 

Pierrot le fou – Ricardo ! Non, un truc comme ça, Ricordeau, c'est ça ! Ricordeau ! Espèce d'enfoiré ! 

Succession de bruit sourd suivi par des cris étouffés...

Séquence 6

Henri Ricordeau – Il s'est mis à me frapper. Avec méthode. Les oreilles, le nez, le menton, le plexus solaire, le foie et les côtes... Pour faire mal. Une fois par terre, il m'a fini à coups de pied... Sans s'énerver. Comme un vrai professionnel de la Carlingue, ce repère de truands qui travaillaient pour la police Allemande... Des salopards de première catégorie. Et puis, tout d'un coup, ça a dérapé...

Séquence 7Intérieur Bar. 

Pierrot le fou – Allez, aidez-moi, on va l'emmener en belle ! 

Séquence 8

Henri Ricordeau – Les deux gars qui étaient avec lui n'en croyaient pas leurs oreilles, emmener en belle un flic ? Tu déconnes, Pierrot, on peut pas faire ça ! Si on fait ça, on est triquard jusqu'à la fin de nos jours ! Ah oui... Qu'est-ce que ça veut dire, emmener en belle ? C'est tout simple, tu prends un type, tu le mets dans une bagnole, tu fonces, tu t'arrêtes dans la nature et tu lui mets une praline en pleine tête... 

Séquence 9Intérieur Bar. 

Pierrot le fou – Vous êtes sourdingues ou quoi ? Christian, va chercher la bagnole ! Faut qu'on dégage d'ici ! Et on emmène ce connard faire un tour ! 

Séquence 10

Henri Ricordeau – Les gars faisaient la gueule mais tu peux pas discuter avec Pierrot quand il a un flingue dans la pogne... Même le patron du bar, planqué derrière son comptoir, tentait de dissuader Loutrel... Tu peux pas faire ça, c'est un flic ! 

Séquence 11Intérieur Bar. 

Pierrot le fou – Tu veux venir avec nous ? Tu veux prendre sa place ?

L'invité : Bruno Fuligni

Pour nous éclairer sur cette histoire qui hante toujours le 36 du quai des Orfèvres, nous recevons Bruno Fuligni, écrivain et historien, il est l’auteur de plusieurs livres sur l’histoire politique et policière de la France. 

Il vient de créer une nouvelle collection, Historissimo (chez First), dont le premier volume est sorti cette semaine: il a pour titre : Les Affreux de l'Histoire

Bruno FULIGNI
Bruno FULIGNI © Radio France / Valérie Priolet

Le scénariste Philippe Touzet 

Le blog de Philippe Touzet est et sa bio ici

Ressources documentaires 

Générique

Pierrot le fou

Une fiction écrite par Philippe Touzet

Réalisée par Michel Sidoroff

Avec : 

  • Benoît Marchand
  • Guillaume Durieux
  • Philippe Touzet
  • Mouss Zouheyri
  • Bertrand Suarez-Pazos
  • Pierre-Yves Desmonceaux
  • Nathalie Kanoui
  • Peggy Martineau
  • Bruitages : Sophie Bissantz
  • Prise de son, montage, mixage : Marie Lepeintre, Emmanuel Armaing
  • Assistante à la réalisation : Alice Kachaner

Programmation musicale : 

  • Louis Chédid : Hold-up
  • Yves Montand : Moi j'm'en fous
  • Andrex : Bébert
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.