Le Concorde : un avion aussi révolutionnaire qu’expérimental, sans précédent et sans successeur.

Relaxe générale dans l'affaire du Concorde
Relaxe générale dans l'affaire du Concorde © Air France

Pendant 30 ans, il aura volé plus vite que tous ses concurrents. Mais il était aussi le plus contesté sur le terrain commercial et écologique : il était un avion à la fois futuriste et dépassé. Le Concorde est un paradoxe avec deux ailes, des ailes delta qui faisaient aussi son look si particulier... quel prestige pour ses créateurs, la France et le Royaume-Uni qui, pour le coup, ont vraiment regardé dans la même direction, ce qui n'est pas si courant dans l'histoire des deux pays.

C'est à la manière d'une tragédie grecque que le Concorde est mort, avec ses 113 passagers, ce jour de juillet 2000. Moins de deux ans plus tard, il disparaîtra des pistes et des tarmacs presque aussi vite qu’il était venu. Mais cet accident n'effacera pas pour autant 40 ans d’une des plus belles pages de l’histoire de l’aéronautique.

Crash du Concorde, le 25 juillet 2000 à Gonesse, en France
Crash du Concorde, le 25 juillet 2000 à Gonesse, en France © Joachim Bertrand/Civilian Securi/epa/Corbis

On avait dit le Titanic insubmersible. On croyait le Concorde infaillible. Alors pourquoi ? Quelle est, au delà du crash de Roissy, la véritable histoire du programme Concorde ? Pourquoi cet avion continue-t-il de fasciner encore aujourd’hui ?

Pour en parler, nous recevrons un ancien commandant de bord et pilote instructeur d'Air France, qui a eu le privilège de piloter le Concorde : Gérard Feldzer .

Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.