Le 17 juillet 1979: une junte militaire prend le pouvoir à Managua, capitale du Nicaragua, entraînant une guerre civile dans tout le pays. Invité Pierre Kalfon, journaliste et écrivain, il a vécu les débuts de la révolution sandiniste sur place.

À la tête de cette junte militaire : une coalition d’hommes appartenant au Front Sandiniste de Libération National

Leur projet : transformer la société nicaraguayenne de fond en comble en redistribuant les richesses, en promouvant la santé et l’éducation dans les campagnes, en donnant l’accès à la terre aux paysans les plus pauvres et enfin en développant une politique pluraliste et non-alignée…

Mais problème – en plein contexte de guerre froide – les aspirations « socialistes » que prend soudain ce petit pays d’Amérique centrale, inquiètent. À Washington, le président américain Ronald Reagan considère les Sandinistes comme « les germes du mal sur le continent ». Dans le plus grand secret, le président charge la CIA d’armer, de former et de financer la rébellion des « Contras » - les opposants aux sandinistes.

Conséquence : le Nicaragua plonge dans la guerre civile. Elle va durer plus de 5 ans. Son bilan humain est terrible : on estime que les combats ont fait plus 30.000 morts et près de 100.000 blessés – en très large majorité des civiles.

Invité Pierre Kalfon

Pierre Kalfon est journaliste, écrivain et ancien chef de projet de développement culturel au Nicaragua pour l’UNESCO. Il a vécu les débuts de la révolution sandiniste sur place à Managua. Pierre Kalfon est l’auteur de plusieurs ouvrages de références sur l’Amérique latine. Parmi eux : 

Ressources complémentaires

Programmation musicale :

  • MOTIVES : "Nicaraguita"
  • KORTATU : "Nicaragua sandinista"
  • IBEY/LA MALA/KING DOUDOU : "Me voy"
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.