L'histoire de l'élection de François Mitterrand, c'est l'histoire d'une rupture majeure, historique, la seule qu'ait connue la Ve République. Depuis 23 ans, la droite gouvernait la France, réussissant à insuffler dans l'esprit des Français qu'elle seule était légitime à exercer le pouvoir et que, la gauche, par voie de conséquence et d'inconséquence, avait vocation à exercer le ministère de la parole pendant que la droite se partageait tranquillement les ministères de la République.

François Mitterrand le 11 mai 1981
François Mitterrand le 11 mai 1981 © MaxPPP

Les déclarations surréalistes de ces princes déchus au lendemain du 10 mai 1981, comme "le chiffon rouge de l'arrivée des chars russes à Paris" agité par l'UDF Michel Poniatowski ou "l'expérience socialiste " théorisée par Jacques Chirac, en atteste. A les croire, l'ennemi de l'intérieur avait pris le pouvoir. Or, le soir du 10 mai le peuple est allé exprimer sa joie sur les plus grandes places de nos villes. Sous la pluie, futurs bobos, enfants perdus de mai 68, cadres moyens, ouvriers, fonctionnaires, déçus de la droite, communistes repentis ou amers, tous sont venus fêter l'évènement et l'avènement de la gauche. Le temps des cerises, le souffle libératoire, l'utopie pour le peuple...

Un mélange de gravité et d'espièglerie pour les responsables politiques de la gauche qui allaient accéder au pouvoir. Mauvais perdants mais bons démocrates, les ténors de la droite, devenue opposition, apprennent alors à s'opposer ou à regarder le train passer, pendant que s'installent sous les ors de la République, ceux qui avaient promis de changer la vie avant de changer d'avis.

### Invité **Paul Quilès** , maire socialiste de Cordes-sur-Ciel, ministre à de nombreuses reprises sous la présidence de François Mitterrand, il était son directeur de campagne au cours de l’élection de 1981. **Une émission à suivre, commenter et partager sur** [**Facebook** ](https://www.facebook.com/pages/Affaires-sensibles/731521173563624?ref=hl)**.**
Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.