Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, retour sur l’un des plus grands braquages de tous les temps : l’attaque du train postal Glasgow-Londres dans la nuit du 7 au 8 août 1963.

Image du film "Die Gentlemen bitten zur Kasse"
Image du film "Die Gentlemen bitten zur Kasse" © Radio France / John Olden

« Les Pirates du Rail ont frappé et ils ont dévalisé la couronne britannique » voilà comment titrait le journal Le Monde au lendemain de ce braquage exceptionnel réalisé en pleine nuit par un commando d’une quinzaine d’individus au cœur de la campagne anglaise.

Si l’attaque du train postal Glasgow-Londres a tant marqué les mémoires outre-manche, c’est qu’elle conjugue tous les ingrédients dignes d’un polar à la Agatha Christie ! D’abord, le vol est extraordinaire par son audace : ce soir-là on a braqué avec panache un train comme on braquerait une diligence dans un film de western. Ensuite il est sensationnel par son ampleur : le butin dérobé par le commando avoisine les 2,6 millions de Livres Sterling soit 50 millions d’euros d’aujourd’hui et surtout ne sera jamais retrouvé ! Enfin, ces gentlemans braqueurs ont agi avec une extrême minutie et une incroyable précision : en l’espace de 30 minutes, sans qu’aucun coup de feu ne soient tirés, ils sont repartis avec leur magot en disparaissant dans la nuit noire ! Donnant lieu à une véritable chasse à l’homme avec les policiers de Scotland Yard !

De cette affaire sans bavure et tout en démesure, qui 50 ans après n’a toujours pas livré tous ses secrets, le cinéma s’en est très vite inspiré pour le scénario de films comme Le Cerveau de Gérard Oury ou encore Le pacha de Gérard Lautner. Pourtant cette affaire absolument hors norme n’a à la base rien d’une fiction, comme nous le confirmera, après le récit, notre invité Doron Lévy . Criminologue, il dirige le cabinet OFEK spécialisé dans les risques d’homicides crapuleux ou terroristes. Pour lui cette affaire constitue un dossier sans commune mesure dans l’histoire du crime organisé. Doron Lévy est l’auteur d’un excellent ouvrage de synthèse intitulé « Braquages » paru aux éditions du CNRS, dans lequel il dresse un panorama du monde des braqueurs et analyse les moyens déployés pour combattre cette forme de délinquance.

21 ans après les faits, retrouvez à 28 minutes 45 de cette archive INA, une interview de Ronald Biggs à Rio dans l'émission de Thierry Ardisson.

Au cours du récit, vous pouvez entendre des extraits du film allemand "Die Gentlemen bitten zur Kasse" de John Olden, sorti en 1966.

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.