Aujourd’hui dans Affaires sensibles, la mobilisation des Continental en 2009.

Les salariés de Continental de Clairvoix à Amiens le 2 juin 2009
Les salariés de Continental de Clairvoix à Amiens le 2 juin 2009 © Maxppp / PHOTOPQR/LE PARISIEN/ARNAUD DUMONTIER

La mobilisation des Continental en 2009 fut l’une des mobilisations ouvrières les plus médiatiques et importantes des dernières années, l’un des symboles du prix humain de la crise de 2008. Avant le krach de 2008, en France, selon les dires de certains, quand il y avait une grève, on ne s’en apercevait plus.

Cette année-là, chaque jour, on annonce la fermeture d’une entreprise. Après la non reconduction des intérimaires, ce sont les ouvriers et les salariés qui payent les effets de la crise : fermeture, retraite anticipée, négociation de départ, congrès de reconversion, pôle emploi … une révolte marque les esprits : celles de Continental. C’est l’histoire de cette lutte que nous vous racontons aujourd’hui.

La lutte des Conti a été une révolte longue, opiniâtre, syndicale, populaire et radicale. Quatre mois de conflit ponctués d’assemblées générales, de manifestations, de rencontres, d’une colère cathodique en sous-préfecture, de longues négociations, puis d’une fermeture inéluctable… une lutte qui se poursuit pendant des années devant la justice. En juillet 2016, sept ans après l’annonce de la fermeture, la Cour de Cassation condamne Continental et confirme qu’ « aucun motif économique et aucune cause sérieuse » ne justifiaient la fermeture de l’usine de Clairoix.

Sept ans après, l’usine n’est pourtant plus là, comme les emplois. Que sont devenues les victimes de la crise ? A Clairoix, quel fut l’après Continental ? Il y a quelques jours, notre reporter Anaëlle Verzaux a été à leur rencontre pour savoir ce qu’ils sont devenus.

Xavier Mathieu
Xavier Mathieu © Radio France / Emmanuelle Fournier

Pour parler de cette lutte et des jours qui ont suivi, nous recevrons en second partie, l’une des figures du mouvement, l’ancien délégué syndical des Conti, Xavier Mathieu.

Vidéo INA :

Bande-annonce de "La saga des Conti" , de Jérôme Palteau

Ci-dessous, pour écouter la deuxième partie de la première diffusion (17 décembre 2014) avec Philippe Poutou, ancien candidat à la présidentielle pour le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA). Après des années de travail en intérim, il entre en 1988 comme ouvrier à l'usine Ford. Il en est, depuis l’année 2000, représentant CGT.

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.