Aujourd'hui dans Affaires sensibles, une disparition d'autant plus mystérieuse qu'elle concerne LA professionnelle du mystère : la romancière Agatha Christie.

11 décembre 1926 : photos de l'écrivain Agatha Christie dans le" Daily News" montrant comment elle a pu se déguiser après sa disparition
11 décembre 1926 : photos de l'écrivain Agatha Christie dans le" Daily News" montrant comment elle a pu se déguiser après sa disparition © Getty / Hulton Archive

Dans la nuit froide et brumeuse du 3 au 4 décembre 1926, Mrs Christie, qui commence à se faire connaître au Royaume-Uni pour ses romans à énigme bien ficelés, s'évanouit dans la nature. Pendant 11 jours, cette épouse et mère de famille de la bonne société londonienne reste introuvable. L'opinion publique britannique, la presse et la police sont aux aguets : tous veulent savoir ce qu'il est arrivé à celle que l'on surnomme parfois « la reine du crime » ou « la duchesse de la mort ».

Mais lorsqu'elle refait surface, au terme d'une enquête qui va tenir en haleine le pays tout entier, la romancière garde le silence. Durant toute sa vie, Agatha Christie maintiendra le trouble sur ces 11 jours, sans jamais complètement dissiper le brouillard qui les entoure : celui d'une intimité qu'elle souhaite préserver.

Égarement passager, vengeance, coup marketing, ras-le-bol existentiel ? Retour sur une énigme digne des meilleurs romans d'Agatha Christie : l'énigme de sa propre vie.

Un récit documentaire de Jeanne Mayer en partenariat avec Retronews le site de presse de la BnF : 

Invitée : 

La journaliste Beatrix de l'Aulnoit qui a publié récemment Les mille vies d'Agatha Christie, chez Tallandier (octobre 2020) 

A lire aussi Qui a tué Roger Ackroyd ?, de Pierre Bayard, réédité en 2013 aux Editions de Minuit

Programmation musicale : 

  • The Kinks : _A well respected man (_1965)
  • Celeste : Love is back (2021)
  • The Beatles : Paperback writer (1966)
L'équipe