Aujourd’hui dans Affaires Sensibles , l’Angolagate, plongée au cœur d’un trafic d’armes et d’une affaire d’Etat.

Le  4/2/2009 PALAIS DE JUSTICE DE PARIS PARIS Ier CHARLES PASQUA ANCIEN MINISTRE DE L INTERIEUR AU PROCES DE ANGOLA GATE
Le 4/2/2009 PALAIS DE JUSTICE DE PARIS PARIS Ier CHARLES PASQUA ANCIEN MINISTRE DE L INTERIEUR AU PROCES DE ANGOLA GATE © MaxPPP / Olivier Corsan

Depuis le « Watergate », en 1974, aux Etats-Unis, un scandale qui aboutit à la démission du Président Richard Nixon, on a pris l’habitude d’ajouter ce fameux suffixe « gate » à toutes les affaires dans lesquelles des Etats sont impliqués. L’Angolagate, pour sa part, se rapproche surtout de l’Irangate, une sombre histoire de vente d’armes illégale entre les Etats-Unis et l’Iran sous la présidence Reagan.

La cuisine en mode gate utilise toujours les mêmes ingrédients : De l’argent, des armes, des stars… Chaque tiroir ouvert au cours de l’enquête, chaque nœud défait au fur et à mesure des découvertes, révèle non plus un mais des scandales au plus haut sommet de l’État. C’est l’un de ces trop fameux dossiers où se mêlent corruption, diplomatie parallèle, ventes d’armes, financement de parti politique, sur fond de relations franco-africaines.

Raconter cette affaire, c’est se plonger sur trente ans, de 1993 à 2011, dans les coulisses de la politique et de la diplomatie française. Ses stratégies, ses atermoiements, ses coups bas, au cœur desquels d’étranges intermédiaires jouent un jeu trouble et surfent sur la ligne rouge.

Pour en parler, en seconde partie d’émission, nous recevrons Karl Laske , journaliste à Mediapart et auteur du livre Des coffres si bien garnis : Enquête sur les serviteurs de l’État-voyou , publié en 2004 aux éditions Denoël.

Une archive INA : 3 janvier 2001

Rappel des faits qui nourrissent l'instruction du juge COURROYE dans l'"Angolagate".

Les invités

Les références

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.