Aujourd’hui dans Affaires sensibles, l’histoire d’une femme politique qui a marqué l’histoire du XXème siècle. Invité Christophe Jaffrelot spécialiste de l'Inde et du Pakistan, directeur de recherches au CNRS auteur de nombreux ouvrages de référence.

Jacques Chirac et le Premier ministre indien Indira Gandhi en janvier 1976 à New Delhi, lnde.
Jacques Chirac et le Premier ministre indien Indira Gandhi en janvier 1976 à New Delhi, lnde. © Getty / Gilbert UZAN/Gamma-Rapho

Le destin d’une dame de fer, et pas celle à qui vous pensez. Non ce n’est pas Margaret Tatcher mais Indira Gandhi. Ce n’est pas le Royaume-Uni, mais une ancienne colonie Britannique : l’Inde.

En 1966, elle devient la deuxième femme dans l’Histoire à diriger la destinée d’un pays. Et quel pays : la plus grande démocratie du monde : plus de 500 millions de citoyens. Le défi est immense : il faut développer l’économie et l’industrie, sortir de la pauvreté sa population et contrôler la natalité galopante.

Indira Gandhi est née pour diriger. Fille unique de Jawaharlal Nehru, le premier Premier ministre de l’Inde, elle passe son enfance à fréquenter toutes les figures de lutte pour l’indépendance. Et notamment le Mahatma Gandhi.

Si elle porte son nom, ce n’est que par le hasard du mariage, mais ce patronyme l’aidera tout au long de sa carrière politique. 

Un nom qui rassemble et fait presque consensus dans un pays cinq fois grand comme la France où se côtoient hindous, chrétiens, sikhs, musulmans et bouddhistes, et où l’on compte des centaines de langues.

A travers l’histoire d’Indira Gandhi, nous allons aussi vous raconter celle d’un pays qui s’est développé en pleine guerre froide à l’ombre des géants Américains, Soviétiques, mais aussi Chinois, ce puissant voisin et rival communiste.

Entre alliance de circonstance et participation au mouvement des pays non alignés, Indira Gandhi trouve un positionnement original qui permet à son pays de trouver une place sur la scène internationale.

Invité Christophe Jaffrelot

Christophe Jaffrelot, ancien directeur du CERI, directeur de recherche au CNRS et enseignant à Sciences Po . Spécialiste de l'Asie du Sud il a dirigé "L'Inde contemporaine" paru chez Pluriel et signe "L'Inde de Modi" chez Fayard. Deux livres parus en 2014 

Ressources complémentaires :

De l'emprire des Indes à la République, Jean-Alphonse Bernard, imprimerie nationale 1994

Les Nehru Gandhi, de Renée-Paule Guillot, Editions Pygmalion, 2015

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.