L’histoire d’un drame qui a tant choqué la France, il remonte au 1er mai 1995...

Photo non datée tirée de la télévision française montre Brahim Bouarram qui a été jeté dans la Seine où il s'est noyé lors d'un rassemblement d'extrême droite en mai 1995.
Photo non datée tirée de la télévision française montre Brahim Bouarram qui a été jeté dans la Seine où il s'est noyé lors d'un rassemblement d'extrême droite en mai 1995. © Reuters / RTXIDAT/PBEAHUMBWBG

le 1er mai 2017, entre-deux-tours de l’élection présidentielle, le candidat Emmanuel Macron rend hommage à Brahim Bouarram

22 ans auparavant, jour pour jour, ce Marocain de 29 ans mourait, poussé dans la Seine par des skinheads en marge du défilé organisé tous les ans par le Front national. L’hommage d’Emmanuel Macron, sans doute aussi sincère que politique, survient alors dans un contexte particulier, à six jours du second tour de la présidentielle qui doit l’opposer à Marine Le Pen. Le candidat d'En Marche! rappelle ainsi les racines du FN, histoire  de réactiver le réflexe républicain contre le parti frontiste.

Le Front National, lui, s’est toujours dédouané de toute responsabilité dans le meurtre de Brahim Bouarram. Mais aujourd’hui comme hier, les connexions qui lient le parti des Le Pen à l’extrême-droite radicale (identitaires, nationaux-révolutionnaires, GUD et autres skinheads néo-nazis), ne cessent de remonter à la surface.

Qui a tué Brahim Bouarram ? C’est la question d’une responsabilité. La responsabilité pénale des accusés, d’abord, puis celle, morale, du Front national, et enfin, la responsabilité collective d’une société qui marginalise certains de ses éléments jusqu’à la violence, parfois la plus barbare. 

Invité Nicolas Lebourd

Nicolas Lebourg, historien spécialiste de l'extrême-droite. Il est l’auteur, entre autres, d’une Lettre aux Français qui croient que 5 ans d'extrême droite remettraient la France debout, publié en 2016 (Les Échappés). Nous vous signalons l'ouvrage : La violence des marges politiques des années 1980 à nos jours, sous la direction d'Isabelle Sommier et de Nicolas Lebourg, collection "Violences et radicalités politiques", à paraître le 7 décembre 2017 chez Riveneuve éditions. 

Vidéo INA : 

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Documentation

Programmation musicale

  • THE CURE : Killing an arab
  • Benjamin BIOLAY : La superbe
  • Benjamin CLEMENTINE : Jupiter
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.