A l'occasion du trentième anniversaire de La Convention internationale des droits de l’enfant, retour sur l'histoire de L’Arche de Zoé celle d'un groupe de volontaires français et du sort de 103 enfants africains. Invitée Claire Brisset ancienne Défenseure des enfants.

Certains des 103 enfants, qui ont failli être enlevés par une organisation caritative française, sont photographiés le 14 novembre 2007 dans un orphelinat de la ville d'Abéché, dans l'est du Tchad
Certains des 103 enfants, qui ont failli être enlevés par une organisation caritative française, sont photographiés le 14 novembre 2007 dans un orphelinat de la ville d'Abéché, dans l'est du Tchad © AFP / THOMAS COEX

Toute cette journée France Inter célèbre les 30 ans de la Convention des Droits de l'Enfant. 

Le 20 novembre 1989, l’ONU adoptait à l’unanimité la Convention relative aux droits de l’Enfant: les droits de chaque enfant du monde sont désormais reconnus par un traité international, ratifié par 195 Etats. Depuis, la journée du  20 novembre a été déclaré Journée internationale des droits de l’enfant. 30 ans après, où en sont les droits de l’enfant ?

L’aide humanitaire, les ONG, les organisations internationales s’engagèrent pour mener ces actions de défense de l’enfant. Certaines en abusèrent, aider, sauver oui mais qui, comment et pourquoi ? On ne s’improvise pas défenseur des droits surtout lorsqu’il s’agit d’enfants !

Retour sur l’histoire de l’Arche de Zoé qui éclate en 2007 au cœur de l’Afrique de l’Est, entre le Tchad et le Soudan, région ravagée par le tsunami de décembre 2004. C’est là qu’Eric Breteau, ancien cadre commercial dans l’automobile, pompier volontaire à Argenteuil et président de la Fédération française de 4X4 fait ses premières armes dans l’humanitaire...

Nouvelle invitée Claire Brisset 

Claire Brisset est journaliste, ancienne « défenseure » des enfants. Elle est membre du Haut Conseil de la famille et auteure de plusieurs livres dont Les enfants et la loi de la jungle chez Odile Jacob et de Vive la convention des droits de l'enfant chez Rue du Monde.

►►► Numéro de téléphone Allô Enfance en danger : 119 

  • Le 119 n’apparaît sur aucun relevé de téléphone. 
  • L’appel est gratuit depuis tous les téléphones : fixes, mobiles, cabines téléphoniques. 
  • Le 119 est joignable tous les jours de l’année, même la nuit. 
  • Le 119 est le numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l'être.

#Lesenfantsdabord

Cette émission est une rediffusion du 23 févier 2015. Nous recevions alors Rama Yade en sa qualité de secrétaire d’état chargée des affaires étrangères et des droits de l’homme au moment de l’affaire. Pour retrouver son entretien et les ressources documentaires, cliquez sur ce lien. 

Les invités
  • Claire Brissetex défenseure des enfants, consultante pour les droits des enfants à l’UNICEF et à l’OIF.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.