C'est l’histoire de Misha Defonseca, une histoire hallucinante qui, en 1997, devint un best seller et un film à succès, « Survivre avec les Loups ».

Edition néerlandaise du livre "Misha: un mémoire des années de l'Holocauste" de l'auteur belge Misha Defonseca, à la bibliothèque de Dilbeek, Belgique, 29 février 2008.
Edition néerlandaise du livre "Misha: un mémoire des années de l'Holocauste" de l'auteur belge Misha Defonseca, à la bibliothèque de Dilbeek, Belgique, 29 février 2008. © Maxppp / HERWIG VERGULT/EPA

Aujourd’hui Affaires sensibles/la Fiction vous propose 

« PETITE MENTEUSE ET GRANDS GENTILS LOUPS »

  • Une émission proposée par Christophe Barreyre
  • Écrite par Caroline de Kergariou
  • Réalisée par Pascal deux

Misha Defonseca son auteure c’est Monique de Wael de son vrai nom et son livre fit l’effet d’une bombe dans le monde des survivants de la Shoah. Cette histoire tragique et héroïque… en cachait une autre tout aussi terrible.

Revenons au commencement, en 1997 donc, une éditrice américaine publie le témoignage d’une inconnue belge, sexagénaire, établie aux Etats Unis. L’ouvrage sort dans la discrétion mais Bernard Fixot, PDG des éditions Robert Laffont repère cette histoire bouleversante et la publie en français sous le titre énigmatique, « Survivre avec les Loups ». Cette histoire raconte le destin d’une petite fille née en 1934, fille unique d’un couple juif réfugié à Bruxelles. Ses parents sont arrêtés par la Gestapo en 1941 et sont déportés. Placée, la petite fille décide de s’enfuir et part à la recherche de ses parents. C’est cette incroyable épopée que Misha Defonseca raconte dans son livre, elle traverse l’Europe en guerre, se cache dans les forêts, est sauvée et adoptée par une meute de loups. La petite fille échappe de peu à un massacre d’enfants perpétré par les nazis puis sera recueillis par des partisans russes.

Le livre sera vendu à 300 000 exemplaires, le film de Vera Belmont adapté de l’ouvrage en 2008 connaitra aussi un succès avec quelques 700 000 spectateurs.

Puis tout s’effondre, un spécialiste des loups démontre des invraisemblances, un historien  de la Shoah s’insurge contre un récit truffé d’erreurs historiques. Le doute d’insinue jusqu’à qu’un journaliste du Soir, le quotidien belge, révèle la supercherie : Misha Defonseca est en fait Monique, fille de Robert de Wael, et de Germaine Donvil. Ni l’un ni l’autre ne sont juifs, ils n’ont jamais été déportés.

Sous la fable, la honte.

Alors pourquoi Misha Defonseca a-t-elle menti dans son autobiographie ? Pourquoi inventer une si terrible histoire qui se révèle entièrement fausse ? Celle que l’on appelait petite, la fille du traître, va se confier à Lionel Duroy, et ensemble ils vont avancer vers cette autre histoire, l’histoire réelle. Après l’émission nous retrouverons Lionel Duroy, personnage de la fiction et auteur réel dans l’entretien. 

Extrait du scénario

2. INT JOUR – STUDIO RADIO -

Ambiance d’intérieur confiné.

JOURNALISTE

Misha Defonseca ! Survivre avec les loups, le dernier film de Véra Belmont, vient tout juste de sortir. Adapté de votre autobiographie, il a fait plus d’un demi million d’entrées. Survivre avec les loups, c’est le récit de votre enfance. Que ressentez-vous quand vous constatez à quel point il touche le public ?

MISHA

Je suis très émue, naturellement ! Et j’espère que tous ces enfants qui sont venus voir le film se souviendront que les animaux ne sont dangereux que lorsqu’on a peur d’eux !

JOURNALISTE

Les animaux tiennent une grande place pour vous, dans votre vie, dans votre coeur…

MISHA

La première ! J’ai confiance dans les animaux, pas dans les hommes… Vous savez, ma famille d’accueil, ces gens qui s’occupaient de moi, pendant la guerre, ils parlaient de me livrer aux Allemands… livrer aux Allemands une petite fille dont les parents viennent d’être arrêtés ! Comment on peut faire confiance aux humains après ça ?

JOURNALISTE

Vos parents, Reuven et Geruscha… Ils étaient juifs, n’est-ce pas ?

MISHA

Ils étaient juifs, mon père venait d’Allemagne, ma mère de Russie… ils se cachaient, ils refusaient de porter l’étoile jaune… on les a quand même raflés en 41 !

JOURNALISTE

Misha, vous avez alors sept ans, vous décidez de fuir cette famille adoptive qui veut vous livrer aux Allemands et vous partez à pied à la recherche de vos parents. N’est-ce pas un projet un peu fou ?

MISHA

(éclatant de rire)

Complètement dingue ! Mais j’étais bien trop jeune pour m’en rendre compte. Je n’avais aucune idée des distances… On m’avait dit qu’ils avaient été déportés à l’Est… alors il suffisait que je marche vers l’est, j’étais sûre que j’allais les retrouver !

JOURNALISTE

Et vous avez marché plus de trois mille kilomètres ! De la Belgique à l’Ukraine en passant par la Pologne et puis vous êtes revenue par la Yougoslavie et l’Italie… c’est un périple incroyable !

MISHA

(riant doucement)

Il m’a tout de même fallu près de quatre ans !

Invité Lionel Duroy

Lionel Duroy est journaliste et écrivain
Lionel Duroy est journaliste et écrivain © Radio France / Valérie Priolet

Lionel Duroy est journaliste et écrivain, été journaliste à Libération et à L'Événement du jeudi. Nous l'avions reçu dans Affaires sensibles pour l’émission sur Richard Roman. Depuis la publication de son premier roman en 1990, Il se consacre entièrement à l'écriture de romans à teneur essentiellement autobiographiques. Il a aussi prêté sa plume à de nombreuses célébrités désireuses de publier leur biographie.

Nous citerons parmi ses nombreux romans les trois derniers : Vertiges, 2013, Échapper, 2015, et L’Absente, 2016, tous aux Éditions Julliard.

Il est également l’auteur de « Survivre avec les loups, la véritable histoire de Misha Defonseca » aux éditions XO en 2011, une enquête remarquable au cours de laquelle c’est la véritable enfance de Misha que Lionel Duroy nous raconte. 

La scénariste Caroline de Kergariou

Caroline de Kergariou, journaliste et scénariste
Caroline de Kergariou, journaliste et scénariste © Radio France / Christophe Barreyre

Bretonne, mathématicienne et journaliste de rock à l'époque punk, elle écrit pour la télévision avant de découvrir la radio en 2006. Auteur de pièces historiques mais aussi de Nuits Noires sardoniques pour France Inter, elle aborde le théâtre en 2010 avec son texte La Cave qu'elle met elle-même en scène. Pour suivre son actualité, retrouvez- la sur son site officiel : Caroline de Kergariou

Voir aussi le portrait de Caroline de Kergariou sur France Inter

Générique

« Petite menteuse et grands gentils loups »

De Caroline de Kergariou

Avec:

  • Isabelle Lafon : Misha Defonseca
  • Gabriel Dufay : le journaliste
  • Vincent Grass : Maurice Defonseca
  • Jean-Luc Porraz : Lionel Duroy
  • Olivier Claverie : le narrateur
  • Et les voix de Mathilde Mennetrier, Macha Kondakova et Werner Kolk
  • Bruitage : Bertrand Amiel
  • Prise de son, montage, mixage : Claire Levasseur, Antoine Viossat
  • Assistante à la réalisation : Louise Loubrieu
  • Réalisation : Pascal Deux
  • Programmation musicale: MORIARTY Enjoy the silence
Pascal Deux, réalisateur
Pascal Deux, réalisateur / Aïdan Obrist
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.