L’histoire lui aura donné la grandeur sans lui avoir donné le pouvoir, ou si peu; Pierre Mendès France "La référence" lors de la campagne de François Mitterrand en 1981.

Portrait daté du 21 mai 1969 de Pierre Mendès France (1907-1982), homme politique français, ancien président du Conseil (1954-1955) faisant campagne aux côtés de Gaston Defferre, candidat du Parti socialiste pour les élections présidentielles.
Portrait daté du 21 mai 1969 de Pierre Mendès France (1907-1982), homme politique français, ancien président du Conseil (1954-1955) faisant campagne aux côtés de Gaston Defferre, candidat du Parti socialiste pour les élections présidentielles. © AFP / AFP

Aujourd’hui Affaires sensibles/la Fiction vous propose « Pierre Mendez France et le visiteur du soir »

Une émission proposée par Christophe Barreyre

Ecrite par Philippe Touzet

Réalisée par Laurence Courtois

Un parcours politique exceptionnel, ministre sous le front populaire, résistant, puis ministre à la Libération et démissionnaire en avril 1945 car en désaccord avec De Gaulle. Toujours cette exigence, cette défense de ses idées avant même le goût du pouvoir ont conduit Pierre Mendès France à accepter un destin qui est à la fois parmi les plus exceptionnels, les plus douloureux et les plus étranges de son temps.

Dans la France d’avant la guerre, Pierre Mendès France est déjà présent. Avocat, membre du parti radical, il est élu pour la première fois à 25 ans, en 1932, et devient secrétaire d'État en 1938 sans le gouvernement du Front populaire de Léon Blum. Il sera jugé et condamné par le régime de Vichy et quitte la France en 1942 pour rejoindre la résistance et les FFL à Londres. À la libération il devient ministre de l'Économie nationale. Il souhaite mettre en place une politique de rigueur, de Gaulle n’est pas d’accord. Fidèle à ses idées, Mendès France démissionne donc en avril 1945.

L’histoire lui aura donné la grandeur sans lui avoir donné le pouvoir, ou si peu : il est pendant sept mois et dix-sept jours entre le 18 juin 1954 et le 5 février 1955 Président du conseil. Ces huit mois qui ont changé la France : Mendès France, le décolonisateur, fait la paix en Indochine puis deux mois plus tard accorde l’autonomie à la Tunisie mais tombe sur l’Algérie : le 5 février les députés refusent la confiance au gouvernement à la suite d’un long et houleux débat sur l’Algérie. Pierre Mendès France s’en va. Opposé aux institutions de la V ème république, il adhère au PSU en 1960, prend position en faveur des étudiants en 1968 puis se présente comme futur premier ministre en cas d’élection de Gaston Defferre en 1969, échec, Defferre ne dépassera pas les 5% !

Une image forte, les deux hommes se donnent l’accolade, Pierre Mendès France a les larmes aux yeux et François Mitterrand lui glisse : « Si je suis ici c’est grâce à vous. C’est la justification de tant d’années dont vous avez été l’initiateur ».

Il soutient François Mitterrand et pour son élection en mai 1981 il sera naturellement présent à la cérémonie d’investiture du nouveau président.

Extrait du scénario

"Marie-Claire Mendès France – Ne t’énerve pas… J’entends l’ascenseur… (Elle ouvre la porte d’entrée. Arrivée et ouverture des portes de l’ascenseur). Bonsoir, François…

François Mitterrand – (Sur le palier) Bonsoir, Marie-Claire… (Ils se font la bise. Elle laisse entrer Mitterrand dans l’appartement, fermeture de la porte). Bonsoir cher ami… (Les deux hommes se serrent la main).

Pierre Mendès France – Bonsoir François…

François Mitterrand – Je suis désolé, j’espère que je ne vous dérange pas…

Marie-Claire Mendès France – Mais pas du tout !

Pierre Mendès France – Il ne se passe rien de grave ?

François Mitterrand – J’avais simplement envie de vous voir…Mais… Je vous sens inquiets…

Pierre Mendès France – Je dois avouer…

Marie-Claire Mendès France – C'est-à-dire… Même si c’est un ami… Voir débarquer chez soi, à l’improviste, un des deux candidats à l’élection présidentielle, à la veille du second tour, ça peut surprendre…

François Mitterrand – Je suis vraiment confus…

Pierre Mendès France – N’en parlons plus !

François Mitterrand – Rassurez-vous, tout va bien… Enfin, pour être exact, je dirais qu’étant donné les circonstances actuelles, tout va au mieux…

Marie-Claire Mendès France – Vous restez manger avec nous ?

François Mitterrand – Non merci, je ne fais que passer… Ce soir, je dîne en famille et demain matin, nous partons de bonne heure pour Château-Chinon… La journée risque d’être longue…

Pierre Mendès France – Elle va être longue pour beaucoup de monde…"

Photo des répétitions avec la réalisatrice et les acteurs jouant Pierre Mendès France, Marie-Claire Mendès France et François Mitterrand.
Photo des répétitions avec la réalisatrice et les acteurs jouant Pierre Mendès France, Marie-Claire Mendès France et François Mitterrand. © Radio France / Christophe Barreyre

Les invités: Tristan Mendes France et Alain Chatriot

Tristan Mendez France a été secrétaire général de l’Institut Pierre Mendès France et il est actuellement chargé d’enseignement au Celsa, Université Paris 4 Sorbonne et Alain Chatriot est professeur des Universités et chercheur au centre d’histoire de Sciences Po, auteur de "Pierre Mendès France, pour une République moderne" aux éditions Armand Colin (2015)

Alain Chatriot et Tristan Mendès France
Alain Chatriot et Tristan Mendès France © Radio France / Valérie Priolet

Le scénariste Philippe Touzet

Philippe Touzet est un auteur de théâtre. La plupart de ses pièces sont éditées et ont fait l’objet de représentations en France et à l’étranger. Depuis juin 2014, il est président des Écrivains Associés du Théâtre (EAT), association professionnelle qui regroupe une grande partie des auteurs de théâtre français et francophones. Il écrit des fictions radiophoniques depuis plusieurs années pour les émissions Au fil de l’Histoire, Nuits Noires et Affaires sensibles sur France Inter. Il a écrit la fiction sur Ernest Hemingway, André Malraux ou Simone Beauvoir et le deuxième homme. En plus d’écrire pour la radio, il enseigne le théâtre à Sciences-Po.

Philippe Touzet
Philippe Touzet © Radio France / Christophe Barreyre

C'était Affaires sensibles la fiction "Pierre Mendès France et le visiteur du soir"

Une émission proposée par Christophe Barreyre

Réalisée par Laurence Courtois et Hélène Bizieau

Une fiction écrite par Philippe Touzet

avec :

  • Olivier Claverie: Pierre Mendès France
  • Anne Benoit: Marie-Cleire Mendès France
  • Philippe Magnan: François Mitterrand

Prise de son, montage et mixage: Manon Houssin et Claire Levasseur

Bruitages: Élodie Fiat

Régie
Régie © Radio France / Christophe Barreyre

Programmation musicale: Yves MONTAND "Le chant des partisans" et VILLAGERS "Courage"

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.