Ré-écoutez le récit de l’affaire Markovic ou les ravages d’une terrible rumeur.

Claude et Georges Pompidou, le 18 avril 1968
Claude et Georges Pompidou, le 18 avril 1968 © AFP / AFP

Aujourd’hui, affaires sensibles vous propose de réécouter le récit de l’affaire Markovic, l’un des dossiers les plus sensibles de la Ve politique… Une histoire qui aurait pu écarter définitivement Georges Pompidou non seulement de l’Elysée, mais de toute vie politique.

L’affaire Markovic, c’est une rumeur basée sur des allégations liant à la fois le monde des voyous, du cinéma et de la politique. Or, la calomnie est toujours plus efficace que les preuves, les faits, qui eux vont dans le sens de la vérité. Ainsi, d’octobre 1968 jusqu’à l’élection de Georges Pompidou en juin 1969, la presse et la justice vont se nourrir d’une histoire impliquant l’épouse de celui qui est alors l’ex-Premier Ministre du Général de Gaulle, laissant entendre qu’elle a participé à des soirées fines organisées par un homme retrouvé mort dans une décharge.

On l’a su assez vite, c’était un tissu de mensonges, mais aujourd’hui encore nous ne savons pas qui fut à la source de cette affaire qui soit dit au passage marqua de façon définitive la fin de la relation de confiance entre le Général De Gaulle et Georges Pompidou… Et qui aurait pu empêcher ce dernier d’accéder à la Présidence de la République…

Peut-être était-ce là le but de la manœuvre.

Toute ressemblance avec un personnage d’aujourd’hui ne saurait être retenue car, sur le fond, les deux affaires n’ont rien à voir. Georges Pompidou a été victime d’un complot, François Fillon, lui est l’objet d’un travail de la presse, ce qui est évidemment, tout à fait différent.

Le seul point commun, c’est le parasitage des campagnes présidentielles. Cette émission est donc l’occasion d’aborder ce phénomène des affaires en période de scrutin important : ont-elles été déterminantes dans le résultat ?

L'invité :

Thomas Legrand, journaliste et éditorialiste politique notamment à France Inter. Il vient de publier "De quoi nous parlez-vous ce matin ?" aux Éditions Radio France.

Michel Polacco, journaliste, secrétaire génaral de l'information à Radio France. A l'époque des faits, il couvre l'affaire pour l'hebdomadaire Détective

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.