Une fiction écrite par Jean-Benoît Patricot, un programme proposé par Patrick Liegibel

FICTION

Appartenant à une famille de notables originaires d'Allègre en Haute-Loire, Germaine Tillion, née en 1907, s'installe avec ses parents à Saint-Maur dès 1922. Elle s'oriente rapidement vers l'ethnologie et prend des cours avec Marcel Mauss, professeur au Collège de France.

Dès 1934, elle se voit confier une mission dans lesAurès en Algérie, pour étudier l'ethnie berbères des Chaouis. Quatre missions lui font prendre conscience des futurs problèmes de la société algérienne. De retour en France, elle entre en résistance mais en 1941 le "réseau du musée de l'Homme" est démantelé. Déportée à Ravensbrück, sa mère y meurt gazée, elle est évacuée par la Croix-Rouge suédoise et dès son arrivée à Göteborg, elle commence un travail de mémoire sur le camp deRavensbrück.

Germaine Tillion
Germaine Tillion © Association Germaine Tillion / Association Germaine Tillion

Après son entrée au CNRS, elle reprend son activité d'ethnologue et réalise une vingtaine de missions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Très engagée pour l'émancipation des femmes en Méditerranée, et contre l'esclavage moderne, elle meurt à l'âge de 101 ans. Ses cendres seront prochainement transférées au Panthéon.

Nous recevrons l'essayiste, philosophe et historien Tzvetan Todorov .

L'ethnologue au service des femmes, une fiction de Jean-Benoît Patricot.

Aller plus loin

►►► "Une fois par siècle", un texte de Tzvetan Todorov sur Germaine Tillion (28/04/2008).

Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.