Mars 2019, un bruit court en Seine-Saint-Denis. Des Roms ou des Roumains circuleraient en camionnette et enlèveraient des mineurs pour les prostituer ou vendre leurs organes. La rumeur se répand comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. En plus d’être fausse elle est complètement infondée.

Camp de Roms à Bobigny attaqué dans la nuit du 25 mars 2019
Camp de Roms à Bobigny attaqué dans la nuit du 25 mars 2019 © AFP / KENZO TRIBOUILLARD

Les conséquences, elles, sont bien réelles. Lynchages, incendies, intimidations, menaces de mort. Les Roms de Seine-Saint-Denis, et par extension les ressortissants d’Europe de l’Est, vivent dans la peur. L’histoire que vous allez entendre est celle d’une épidémie. Une maladie qui se transmet oralement, à une vitesse fulgurante et contre laquelle aucun antidote ne fait effet. Ce virus, c’est la rumeur. Et comme tous les virus, il laisse des victimes sur son passage.

Un récit documentaire de Romain Weber 

Invité : 

Christophe Boltanski, journaliste et écrivain. Auteur d'une enquête sur la rumeurs des Roms de Seine-Saint-Denis ravisseurs d'enfants, à lire dans le numéro 3 de la revue Zadig de l'automne 2019. 

Programmation musicale : 

  • Tcheky Karyo : La rumeur (2013)
  • Muse : Hysteria (2003)
  • Stromae : Carmen (2014)
L'équipe