Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, la mystérieuse histoire de l’OVNI de Cergy en 1979.

Objet Volant Non Identifié
Objet Volant Non Identifié © Getty / ABC Photo Archives

On les appelle UFO aux Etats-Unis, d’où l’ufologie, la science de ceux qui les étudie, en France on dit OVNI, pour objet volant non identifié, certains parlent de MOC, pour mystérieux objet céleste. Une série de d’acronyme pour parler d’un phénomène qui, en France, s’est invité avec fracas au cœur de l’actualité à la fin de l’année 1979. Le 26 novembre de cette année-là, à Cergy-Pontoise, un jeune homme, Franck Fontaine, disparait. Deux de ses deux amis expliquent qu’avant cette disparition subite, ils ont vu, tous les trois dans le ciel, un ovni, un objet volant non identifié. Voilà le point de départ d’une incroyable affaire, qui tient la France en haleine pendant plusieurs mois et qui mobilise journalistes, institutions et ufologues. Rapidement tous les Français s’interrogent : s’agit-il d’un canular ou d’un phénomène paranormal ?

Raconter cette histoire, c’est se plonger au cœur de ces énigmes, à la frontière de la science, de la psychologie, des mythes, du secret d’Etat, et des sourires narquois, parfois, que déclenche la croyance en l’existence d’une vie extraterrestre. Car tout de même : Comment expliquer ces témoignages multiples, à travers le monde, qui affirment avoir vu des ovnis ? Comment comprendre ces récits, tout aussi nombreux, qui racontent leur rencontre ou leur enlèvement par des extraterrestres ? Comment la science, les gouvernements et les hommes se sont-ils interrogés et ont-ils fait évoluer leur méthode, leur discours et leur recherche, ces dernières années ?

Ces questions, nous les poserons en seconde partie d’émission à Franck Maurin, ufologue, spécialiste des ovnis, donc, et auteur du livre Les mystères du phénomène OVNI.

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.