Mai 68 la suite : Aujourd’hui, dans Affaires Sensibles, il sera interdit d’interdire. En mars, dans les couloirs de la faculté nouvelle de Nanterre, un petit groupe d’étudiants s’organise...

Création du mouvement du 22 mars avec Daniel Cohn-Bendit à l'université de Nanterre à Nanterre le 22 mars 1968.
Création du mouvement du 22 mars avec Daniel Cohn-Bendit à l'université de Nanterre à Nanterre le 22 mars 1968. © Getty / GERARD-AIME/Gamma-Rapho

Entre eux, ils s’appellent les enragés. Trotskiste, anarchistes, léninistes, maoïstes, de toutes les obédiences d’extrême gauche en « iste », ces jeunes se sont trouvé un ennemi commun : l’ordre établi et la rigidité de la société gaulliste. 

C’est l’histoire de ce mouvement populaire du 22 mars 68, première étape d’un processus qui aboutira aux événements de mai 68 que nous allons vous raconter.  

Menés par leur leader Daniel Cohn Bendit, les étudiants posent donc les bases du mouvement civique et politique le plus important de l’après-guerre en France sur le postulat qu’il n’est plus question d’accepter ni l’impérialisme américain, ni la pudibonderie française, ni le classicisme de l’université. Tout est à renverser, à inventer, dans les amphithéâtres des universités comme derrière des barricades....

Mai 68 est né en mars.

A défaut de lui changer tous ses habits, les étudiants vont déboutonner la société française.. Et c’est déjà beaucoup. 

Vidéo INA :  

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Invitée Ludivine Bantigny

Ludivine Bantigny est historienne, maîtresse de conférences à l'université de Rouen Normandie. Ses recherches portent sur les engagements politiques et la conscience historique du XX è siècle. Elle est également spécialiste des mouvements de jeunesse.  Elle a notamment publié La France à l'heure du monde, De 1981 à nos jours, et vient de faire paraître 1968 De grands soirs en petits matins UH Seuil

Reportage

La convergence des luttes, la solidarité entre étudiants et ouvriers, est-ce toujours d’actualité ? Qu’en pensent les étudiants de Nanterre d’aujourd’hui ? Et quand ils se mobilisent, comme en ce moment, ont-ils en tête la date du 22 mars 1968 ?

Notre reporter Anaëlle Verzaux en a rencontrés, au cours d’une manifestation le 15 mars, contre la sélection à l’université. Au départ de la marche, à Nanterre, ils étaient une trentaine… C’est bien moins qu’à l’université de Toulouse Mirail où il y a ces jours-ci entre 1000 et 3000 personnes en Assemblée Générale !  

Mais à Paris, ils ont retrouvé d’autres étudiants, d’autres universités. Et en fin de manifestation, les étudiants de Nanterre ont distribué des tracts à la gare Saint-Lazare, pour soutenir les cheminots. La voilà, la convergence des luttes !

Ressources

Programmation musicale:

  • Jacques DUTRONC : Fais pas ci, fais pas ça
  • Serge GAINSBOURG : Initials b.b
  • Noël GALLAGHER'S HIGH FLYING BIRDS : If I love is the law
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.