Une fiction écrite par François Luciani et réalisée par Sophie-Aude Picon. Bienvenue dans le monde de l'évasion fiscale à grande échelle, du détournement d’impôts et de l’optimisation. invité Abdelhak El Idrissi, journaliste à la cellule investigation de Radio France et qui a enquêté sur la fraude, légale ou pas.

Dossier Impôts
Dossier Impôts © Getty / Charlie Abad

« Panama papers », « Luxleaks », « Cum Ex et Cum cum », « Paradis fiscal » etc…. Autant de mots, d’expressions très originales certes mais qui en fait veulent dire à peu près la même chose, couvrent la même réalité que cela concerne les grandes entreprises, les conseils d’administration et leurs dividendes ou encore les PME et PMI : des mécanismes de fraudes fiscales à grande échelle, du détournement d’impôts, de l’optimisation fiscale, plus ou moins légal, souvent même tout à fait illégal. 

La fiction d’aujourd’hui intitulée « le Facteur Temps »  nous raconte l’histoire de personnes, victimes ou responsables de détournement fiscal. Cette fiction, en deux épisodes, ne couvrira pas évidemment toutes les possibilités de tricherie, mensonges, mais aujourd’hui où les mouvements sociaux en France questionnent le rôle de l’impôt, son efficacité et sa juste répartition, il nous semble important dans le cadre de l’émission Affaires sensibles d’expliquer ce qu’est l’évasion fiscale ! L'évasion fiscale ou l’évitement fiscal légal ou illégal de l'impôt utilise les failles du système fiscal d'un État en déplaçant tout ou partie d'un patrimoine ou d'une activité vers un autre pays souvent un paradis fiscal sans que le citoyen concerné s'expatrie lui-même. Voilà pour une partie de la définition. Nous sommes bien dans l’illégalité ! Evidemment l’impact négatif sur les finances des États touchés est très important. 

Quelques chiffres selon le Syndicat solidarités-finances publiques :

  • 1 000 milliards d'euros par an : c'est le manque à gagner pour l'ensemble des États de l'Union européenne qu'engendre l'évasion fiscale ;
  • 3 % du PIB : c'est ce que coûte l'évasion fiscale à la France chaque année ;
  • 15 % : c'est le taux moyen d'imposition effectif d'une société du CAC 40, soit environ 20 points de moins que le taux d'imposition légal en France.       
  • Selon un rapport dévoilé par l’hebdomadaire "Marianne", la fraude fiscale a augmenté de 20 milliards d'euros par rapport à 2013.

Bienvenue dans la nébuleuse de l’évasion fiscale et des fraudeurs !

Extrait du scénario

Martin Puget

Cela a duré dix ans. Dix années pendant lesquelles ils se sont enrichis, sans complexe, la nuit comme le jour, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, car l’argent ne dort jamais.

La nuit, au Château, les téléphones sont muets. Pas un chat. Idéal pour les pendules. 

Sentir la pulsation, apprivoiser la moindre faille de mouvement, soigner la plus ancienne, celle que le temps ne préserve plus, et prêter l’oreille…

Il m’arrivait parfois d’apercevoir au loin la lumière du salon doré, le bureau du Président. Il travaille la nuit, lui aussi. Comme moi. 

Savait-il que son ami Jean Laborderie le trahissait ? 

Savait-il que son allié le plus fidèle, le compagnon de route, servait d’intermédiaire pour voler le fisc, alors que, dans le même temps, il demandait aux contribuables de la République des sacrifices pour renflouer sa banque ? Le président pouvait-il l’ignorer ? 

Je divaguais, avec le tic-tac des horloges… Le facteur temps, voilà. 

Les pendules, sont comme les voyantes gitanes, elle savent déchiffrer l’avenir et ce qui joue, tôt ou tard, en faveur de la vérité.  Mais le temps n’a pas la même longueur pour tout le monde. Quelques jours plus tard, je recevais un appel de Capucine Murat…

Scène 10 Maison Martin Puget

Martin Puget : Allô Capucine ? Mais qu’est-ce qu’il se passe ?

Capucine Murat : Vous êtes à découvert ce mois-ci, Martin. Et pas qu’un peu.

Martin Puget : Moi ? Mais c’est impossible !

Capucine Murat : Qu’est-ce vous avez fait ? Vous avez refait la cuisine, vous êtes allés loin ?

Martin Puget : Mais pas du tout, voyons ! Capucine, encore une fois, qu’est-ce qu’il se passe ?

Capucine Murat : Il se passe qu’avec  la Bourse,  il y a des hauts et des bas.

Martin Puget : Oui et alors ?

Capucine Murat : En ce moment, c’est des bas.

Martin Puget : Et donc ?

Capucine Murat : Et donc les dividendes, c’est plus ce que c’était.

Martin Puget : Comment ça ?

Capucine Murat : Ça fait que vous avez un découvert de quatre mille trois-cinquante-huit euros pour ce mois-ci.

Martin Puget : Mais c’est impossible !

Capucine Murat : Si. C’est comme ça. Comment allez-vous combler ce déficit, monsieur Puget ? 

Il faut payer le fisc, sinon, ils vont vous saisir, croyez-moi !

Martin Puget : Mais vous m’aviez dit que tout ça c’était sans risque, jamais de problème, coulé dans le bronze ?

Capucine Murat : Ben oui, mais, les choses bougent, voyez-vous. Depuis le temps, c’est plus pareil.

Martin Puget : Alors qu’est-ce qu’on fait ?

Capucine Murat : Mais je n’en sais rien, moi, c’est à vous de voir ! 

En tous cas, ce que je peux vous dire, c’est que si n’avez pas renfloué votre compte d’ici la fin de la semaine, on devra suspendre les opérations. Vous devrez nous rendre chéquiers et cartes de crédit…

Martin Puget : C’est pas possible.

Capucine Murat : Au-revoir Monsieur Puget.

Martin Puget

Et elle a raccroché. 

J’étais comme électrisé. Cloué sur place. Comment était-ce possible ? Ils me volaient, comme des voleurs de grand chemin…Le soir même, j’en parlais à Sébastien…

Invité Abdelhak El Idrissi

Abdelhak El Idrissi est journaliste à la cellule investigation de Radio France. Il a beaucoup travaillé sur les questions d’optimisation fiscale des multinationales dans le cadre des Paradise Papers, des enquêtes coordonnées avec le consortium international des journalistes d’investigation, et il a aussi enquêté sur la fraude fiscale des particuliers et des petits chefs d’entreprises pour l’émission Secrets d’Info.

Abdelhak El Idrissi
Abdelhak El Idrissi © Radio France / Valérie Priolet

Le scénariste François Luciani

Sa biographie ici et son blog là.

François LUCIANI
François LUCIANI / François LUCIANI

Vendredi prochain, 29 mars, la suite à 15H avec Monique Charlot-Pinçon qui vient de faire paraître : Le président des ultra-riches  aux éditions La Découverte

Générique

« Le Facteur Temps »

de François Luciani

Première partie : « le secret » 2008-2018

Avec :

  • Martin Puget : Renaud Bertin
  • Capucine Murat : Claire Dumas
  • Sébastien : Florian Goetz
  • François-Xavier de Maupin : Yvon Martin
  • Jean Laborderie : Bruno Paviot
  • Tarak Sundara : Olivier Coyette
  • Gregor Baumann : Johannes Hamm
  • Le pasteur : Emmanuel Bloch
  • Bruitages : Bertrand Amiel
  • Prise de son, montage et mixage : Claude Niort et Pierre Henry
  • Assistant à la réalisation : Pablo Valero
  • Réalisation : Sophie-Aude Picon

Programmation musicale :

  • Julien Clerc : Faillite
  • CHANSON PLUS BIFLUOREE : L'argent
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.