Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, retour sur la prise d’otages du palais de justice de Nantes, en décembre 1985.

Georges Courtois
Georges Courtois © Radio France

Ils s’appelaient : Georges Courtois, Patrick Thiolet et Abdelkarim Khalki. Et pendant 36 heures, ils vont fait vivre un calvaire à 29 personnes qu’ils détiennent en otages, dans la salle d’audience d’un tribunal.

Leur aventure, aussi grave soit-elle, auraient pu en rester là. Mais après avoir piétiné l’institution judiciaire en son sanctuaire, la cour d’Assises, les trois malfaiteurs ont médiatisé leur action, à coup de reportages télé. Dès lors, ces images, où l’on voit l’instigateur du méfait, Georges Courtois, un petit braqueur muti-récidviste, tenir en respect le Président du Tribunal à qui il a passé les menottes resteront à jamais gravées dans les archives des JT… Comme une ultime transgression qui met en scène, le monde à l’envers.

Alors pourquoi en cette journée d’hiver de décembre 1985, 3 malfrats ont-ils pris en otage 29 personnes dans une cour d’assise ? Pourquoi ne pas s’être simplement évadés ? Et comment l’histoire s’est-elle dénouée sans que la moindre goutte de sang ne soit versée ?

C’est à ces questions que nous allons tenter de répondre après le récit, avec notre invité, la journaliste indépendante Patricia Tourancheau qui a rencontré à plusieurs reprises Georges Courtois. Elle vient de sortir un portrait de Georges Courtois disponible sur le site du Nouvel Obs.

Si cette affaire de la prise d’otage du palais de justice de Nantes vous a passionnés, sachez qu’une autobiographie de Georges Courtois, intitulée « Aux Marches du Palais » est parue aux éditions Attila. Elle revient sur sa vie et en particulier sur cet épisode marquant de décembre 1985.

Archive INA 

20/12/1985 Au palais de justice de Nantes 4 magistrats sont toujours retenus par Georges COURTOIS, Patrick THIOLET et Abdel Karim KHALKI. - Interview de Joël BITOUNE, journaliste à Radio France, qui vient de rencontrer les malfaiteurs à l'intérieur du palais de justice : "COURTOIS et les 2 autres ont demandé aux otages et aux magistrats de faire des déclarations avant leur libération... COURTOIS et les autres vont tenter une sortie sinon ils se suicideront et suicideront les derniers otages".

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.