Malpasset 1959: le barrage maudit

Un pompier emporte dans ses bras un jeune garçon qu'il vient de sauver de sa maison en ruine le 3 décembre 1959, après la catastrophe de Malpasset.
Un pompier emporte dans ses bras un jeune garçon qu'il vient de sauver de sa maison en ruine le 3 décembre 1959, après la catastrophe de Malpasset. © AFP / AFP

Aujourd’hui dans Affaires sensibles, retour sur l’une des catastrophes civiles les plus meurtrières du XXe siècle en France : l’effondrement du barrage de Malpasset en 1959 dans le Var.

Dans la soirée du 2 décembre, le barrage en voûte, symbole de l’ingéniosité française inauguré 5 ans plus tôt se fracture. 50 millions de mètres de cubes d’eau se déversent avec fracas dans la vallée du Reyran. Une vague de quarante mètres de haut déferle à plus de 70 kilomètres/heure, détruisant tout sur son passage. En vingt minutes, elle touche la ville de Fréjus…. une heure plus tard, elle termine sa course dévastatrice dans la Méditerranée. Le torrent ne laisse derrière lui qu’un paysage de boue et de désolation. Dans son sillage, cette vague meurtrière emporte 423 personnes. Chaque année, le soir du 2 décembre à Fréjus, on honore encore leur mémoire.

Cette tragédie reste gravée dans la mémoire collective de la région mais le choc de la catastrophe touche le pays tout entier. Des pays du monde entier s’en font également l’écho, entraînant un formidable élan de solidarité en faveur des victimes.

Malgré cela, une question empoisonne les débats… Qui est responsable? Qui est coupable? Le concepteur du barrage ?

L’ingénieur haut-fonctionnaire chargé de la surveillance du barrage ? D’autres pistes plus obscures qui pourraient déranger le pouvoir en place? Ou plus cruellement, n’est-ce pas simplement la faute de la nature, un coup tragique du mauvais sort ? Les familles de victimes auront du mal à accepter cette dernière hypothèse. Désigner un coupable ne fera pas revenir les morts, mais les sinistrés réclament justice.

Invité: Jean-Paul Vieu, ancien journaliste à Nice-Matin, en poste à Fréjus au moment de la catastrophe.

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.